dimanche , 21 octobre 2018

Dubréka : attaque d’une station d’essence à 16h, 5 membres du gang tués

L’attaque d’une station d’essence en début de soirée jeudi à Kènindé dans la préfecture de Dubréka, environ 50 km de Conakry, a tourné à un véritable bain de sang, selon ce que nous rapportent les témoins de la scène.

 

Voilà un scénario digne d’un film hollywoodien. Selon les informations obtenues moins d’une heure après les faits, c’est aux alentours de 16h que le groupe des assaillants a fait irruption dans la station BTN de Kènindé.

Armés face à une équipe de travailleurs visiblement surpris et sans défense, ils parviennent à mettre tout le monde en respect. Ils demandent aux pompistes de leur donner la recette. Ce qui est fait illico. Non satisfaits, selon un des gardiens des lieux, ils se dirigent dans le bureau  et raclent l’argent qui s’y trouvait.

Les braqueurs pénètrent ensuite dans la supérette et pointent des armes sur les gérants. Là encore ils ramassent les fonds disponibles et les ordinateurs de comptabilité avant de s’engouffrer dans leur voiture. Direction, Conakry.

Les travailleurs de la station ont eu un peu de chance puisqu’une fourgonnette d’une banque de la place venait de ramasser une grande partie des fonds encaissés ce jour.
Toujours est-il que lors que les agresseurs ont fini l’opération, ils décident de prendre la direction de Conakry en toute vitesse. Un agent de force de sécurité en civil témoin des évènements décide alors de les suivre. S’engage alors une course poursuite mortelle. Ce dernier parvient à alerter la Brigade Anti Criminalité 12 de Kagbélen.

Acculés, les bandits changent de véhicule. Mais rien n’y fait. Ils décident alors de descendre du véhicule et de rentrer dans les quartiers. Erreur. Ils ne connaissent pas bien le coin. La BAC 12, bien armée, avait déjà réussi à barricader la route et à mieux se positionner. L’unité de défense et de sécurité oppose alors une résistance farouche.

Dans des tirs nourris cinq des assaillants a trouvé la mort tandis qu’un sixième sera grièvement blessé, selon un témoin qui dit avoir vu les corps. Le pronostic vital du blessé serait engagé.

Notre reporter qui s’est rendue au carrefour de Kagbélen peu après les faits a pu voir deux corps exposés à même le sol au milieu d’une foule de badauds.

Des informations non confirmées soutiennent que le conducteur des malfrats et une jeune fille ont réussi à s’enfuir. Le montant total qu’ils ont empoché pendant l’opération n’est toujours pas connu.

Sériane Théa et Aliou BM Diallo
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

—————————

Note de la Rédaction : Photo d’archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*