samedi , 14 décembre 2019

La Guinée négocie ave MSF pour la reprise des activités à Macenta

Après la réaction de quelques jeunes mal informés contre Médecins Sans Frontières à Macenta, les autorités locales ont entamé des négociations avec l’ONG internationale pour la reprise de ses activités de lutte contre Ebola dans la préfecture.

Même si l’institution indique que les travaux ne sont pas interrompus sur son site d’isolement, il convient de rappeler que les activités sont effectuées par des agents guinéens.

Les autorités préfectorales et régionales sont donc en discussion avec MSF. En attendant, ses agents se sont repliés sur Guéckédou. « Notre souhait est de reprendre les activités le plus rapidement que possible », a indiqué une source proche de Médecins Sans Frontières.

Plusieurs jeunes ont protesté vendredi dernier contre Médecins Sans Frontières à Macenta au motif que l’ONG humanitaire est à l’origine de la propagation de l’épidémie d’Ebola en Guinée. Ils lui reprochaient également la mort de tous les patients admis dans son centre d’isolement.

Le Gouvernement guinéen avait présenté ses excuses avant de promettre la sécurité pour l’ensemble des humanitaires.  « Le Gouvernement entend prendre toutes les mesures nécessaires en vue de sécuriser les spécialistes et le matériel médical dont les laboratoires mobiles qui interviennent dans les différentes zones touchées du pays », a dit le porte-parole Damantang Albert Camara. « Tout en présentant ses regrets à MSF le Gouvernement promet de prendre toutes les dispositions utiles pour traduire ces fauteurs de trouble devant la justice ».

On rappelle que le dernier bilan officiel de la fièvre hémorragique Ebola fait état de 86 morts. La ville de Macenta reste un des foyers de l’épidémie avec 27 cas suspects et 14 décès.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*