mardi , 10 décembre 2019

Justice : Bouna Kéita condamné par la Cour d’appel de Conakry

La Cour d’appel de Conakry a condamné lundi l’homme d’affaires et président du parti Rassemblement pour une Guinée prospère (RGP) à 16 jours prison avec sursis et au paiement de 100.000 francs guinéens d’amende sur l’action publique dans une affaire de diffamation envers l’ancien président de la Transition Général Sékouba Konaté et Roda Fawaz.

Sur l’action civile la juridiction a condamné Bouna Kéita au paiement d’un franc symbolique au profil de Roda Fawaz, PDG de Kalex Guinée  et actuellement Consul honoraire  de Guinée à  Casablanca.

La Cour l’a reconnu coupable des faits de diffamation envers  ces deux personnalités. Elle a estimé que M. Kéita n’a pas respecté les voies judiciaires dans l’affaire de 1999 carats de diamant qui l’oppose aux deux hommes.

Bouna Kéita et ses avocats ont indiqué peu après l’arrêt de la Cour qu’ils vont se pourvoir en cassation. Ils ont affirmé ne pas comprendre que l’accusé, renvoyé des fins de la poursuite pour délit non constitué, en première instance en avril 2012, soit condamné en appel après un revirement du Procureur général.

On rappelle que Fawaz et Konaté reprochaient à Bouna Kéita de ternir leur image dans les médias en les accusant de vol de son diamant de 1999 carats.

Très en colère et visiblement surpris par le verdict du président de la Cour suprême, Bouna Kéita a promis de saisir la Cour suprême. « Nous irons là-bas », a-t-il confié à la presse.

Sériane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*