vendredi , 28 février 2020

Attaque contre MSF : la Guinée s’excuse, promet de sécuriser les ONG

Le gouvernement guinéen a présenté samedi ses excuses à l’ONG Médecins Sans Frontières pour l’attaque perpétrée contre son centre de traitement vendredi à Macenta par des éléments incontrôlés et mal informés.

Le Gouvernement qui a fait état de son « regret » face à cet acte, s’est insurge contre les rumeurs distillées dans cette préfecture selon lesquelles, le virus aurait été importé en Guinée ou qu’il n’existerait pas de fièvre Ebola dans notre pays. 

Balayant ces rumeurs d’un revers de la main, le porte-parole du gouvernement, Damantang Albert Camara a invité les populations de Macenta et celles de toute la Guinée à ne pas prêter foi aux informations sur la fièvre hémorragique qui ne relèvent pas de source officielle.

« Le Gouvernement entend prendre toutes les mesures nécessaires en vue de sécuriser les spécialistes et le matériel médical dont les laboratoires mobiles qui interviennent dans les différentes zones touchées du pays », a-t-il dit.

 

Et d’ajouter  » Tout en présentant ses regrets à MSF le Gouvernement promet de prendre toutes les dispositions utiles pour traduire ces fauteurs de trouble devant la justice ».

Médecins Sans Frontières a suspendu ses activités hier après l’attaque organisée par quelques jeunes de Macenta, en colère contre l’ONG humanitaire, qu’ils accusent de propager la fièvre Ebola et d’éliminer les malades transmis dans son centre d’isolement.

MSF a promis de reprendre ses activités « le plus rapidement que possible », selon un communiqué qu’elle a publié dont Kaloumpresse.com a pris connaissance.

Rappelons que Macenta, un des foyers de l’épidémie a déjà enregistré 27 cas suspects et 14 décès.

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*