jeudi , 18 avril 2019
Flash info

Rio Tinto et le Japon soutiennent la lutte contre Ebola en Guinée

Les partenaires de la Guinée continuent d’unir leurs efforts pour venir à bout de l’épidémie d’Ebola qui sévit dans le pays depuis quelques mois. Après l’Union Africaine, l’Union Européenne, c’est au tour de Rio Tinto Simfer de débloquer une enveloppe de 100 000 dollars US pour soutenir la cause. Les fonds ont été remis à l’organisation mondiale de la santé.

Le directeur général de la société minière, Ismaël Diakité, en présente le don au représentant de l’OMS, a souligné que le cadre synergique entre Rio Tinto, l’OMS et les autres organismes  consiste à renforcer les  »efforts déployés sur le terrain » en diminuant la morbidité et la mortalité dues au virus Ebola.  »Nous espérons que la réalisation de ces activités permettra de renforcer la riposté déjà engagée contre la maladie », a-t-il souligné.

 

En recevant l’enveloppe, le représentant de l’OMS Guinée, Réné Gidzamélé Coddy a affirmé que le virus Ebola qui sévit en Guinée est une  »urgence de santé publique ». Il a interpelé que face à cette épidémie, « il faut une synergie d’action entre les différents acteurs. C’est le dynamisme de cette coalition des parties prenantes  qui permettra d’arrêter rapidement la chaîne de transmission de la maladie et réduire les souffrances des personnes affectées ».

Le second soutien financier porte sur un montant de 523 602 dollars US remis à l’Unicef par le Japon. Il s’agit d’un « fonds d’urgence pour soutenir le Gouvernement Guinéen afin d’appuyer la réaction à l’épidémie de fièvre Ebola », précisé l’institution onusienne qui précise que don sera utilisé pour l’acquisition d’équipements et de fournitures pour aider à la prévention et à la réponse à l’épidémie en cours.

« Cette contribution sera un apport de long terme à la protection des enfants et des familles contre la fièvre Ebola et les autres épidémies affectant le pays », selon Unicef.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*