mardi , 15 octobre 2019
Flash info

Guinée : l’U.E s’investit pour la professionnalisation de la presse

L’Union européenne vient d’annoncer l’octroi de 2,5 millions d’euros pour la promotion de la paix et la stabilité en région forestière à travers la promotion de l’accès à une information objective.

Le projet, selon Philippe Van Damme, Chef de la Délégation de l’UE en Guinée (Photo), vise à promouvoir la professionnalisation des medias, tant à Conakry qu’en dehors de la capitale, en particulier  en région forestière.

Il s’agira de mieux outiller les radios privées, qui, faute de formation professionnelle suffisante, jouent trop souvent la carte de la division et de l’ethnicité, selon lui. Le diplomate européen indique le projet permettra de promouvoir la paix et contribuer au désenclavement de la Guinée forestière, à travers le soutien à la diffusion d’une information de proximité de qualité et au service de la population.

Le projet se décline en deux composantes. Améliorer  le dialogue entre les citoyens et  faciliter  la prévention et le suivi des conflits.

De nombreuses activités sont prévues. Notamment, la création d’un réseau de journalistes parlementaires, la mise en place d’un studio école, des formations pour les journalistes de la presse écrite, de la radio et de la télévision. Mais également la formation des techniciens et managers. Il est aussi prévu la création d’un fonds d’appui à la production et à la diffusion.

Le projet s’inscrit dans le cadre d’un programme plus large d’appui à la résilience en Guinée forestière d’un montant global de 10 millions d’euros. Le volet d’appui aux medias se chiffre à 2,5 millions d’euros en faveur aussi bien des medias publics que privés. 

Le projet sera exécuté par France expertise Internationale. Ce partenaire s’appuie sur des opérateurs reconnus pour la mise en œuvre ciblée d’activités sur le terrain. Parmi ceux-ci, on peut citer Canal France Internationale (CFI), l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille (ESJ), Search For Common Ground, Panos West Africa ou encore la Fonction Hirondelle et Internews.

« Dans un pays où la propagation incontrôlée de rumeurs et de demi-vérités est parfois dévastatrice, la diffusion d’une information vérifiée, neutre et objective, est un gage vital du dialogue politique et de la prévention des crises », rappelle Philippe Van Damme.

La Guinée qualifie le projet d’un acte « fort » à saluer  dans les perceptives de la consolidation des acquis démocratiques.

Zézé Enema Guilavogui
669 04 11 78     
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*