lundi , 26 août 2019
Flash info

Santé : les jeunes pharmaciens appellent à combattre la criminalité phramaceutique

La Coordination des Jeunes  Pharmaciens de Guinée (COJEPHAG) a appelé lundi les Guinéens à combattre la criminalité pharmaceutique en évitant l’usage des médicaments achetés à tous les coins de rue.

Au tour d’un thème de conférence intitulé « Les grands Défis du secteur pharmaceutique guinéen », cette organisation non gouvernementale a reconnu que la sensibilisation des populations sur les méfaits de la consommation des produits contrefaits reste l’un des plus grands défis auxquels elle est confrontée.

Un défi qui persiste aujourd’hui en dépit des efforts fournis par le ministère de la Santé à travers la direction nationale des pharmacies de guinée. « Le secteur pharmaceutique est confronté à des  défis énorme comme la vente illicite des produits, la criminalité pharmaceutique. C’est des défis majeurs à relever impérativement », a dit Yamoussa Youla, président de la COJEPHAG, insistant sur la contrefaçon des médicaments.

La Coordination des Jeunes  Pharmaciens de Guinée a été créée il y a de cela 25 ans. De l’appellation Association des  pharmaciens Assistant de Guinée (APAG) elle a fini par prendre le nom COJEPHAG. C’est une coordination qui se fixe comme objectif principalement de valoriser la profession du pharmacien, mais  particulièrement de valoriser la profession du pharmacien assistant  voici pour objectif défendre les intérêts professionnel de ses membres. La coordination a aussi comme objectif de crée et d’entretenir une atmosphère de compréhension réciproque entre les pharmaciens.

Aujourd’hui cette coordination compte plus de  200 jeunes pharmaciens membres diplômés qui exerce pour eux même  ou pour  un pardon.  En 2005 elle a organisé une campagne de sensibilisation en collaboration avec l’Union des Femmes Pharmaciens de Guinée (UFPG) pour proteste contre la vente illicite des produits.
Les jeunes pharmaciens proposent leur soutien aux autorités guinéennes pour la lutte contre la fièvre hémorragique à virus Ebola qui sévit en Guinée présentement.

Sériane Théa
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*