vendredi , 13 décembre 2019

Musique : Fatoumata Kamissoko revient avec un double album

Après quatre années d’absence sur le marché du disque guinéen, Fatoumata Kamissoko revient sur la scène avec un double album intitulé « Wassolon et Tolérance ». Ce double album dont la sortie officielle est prévue le 4 avril prochain à Conakry,  comporte 25 titres.

Dans l’album « Wassolon », composé de 12 titres, la chanteuse véhicule le message de paix, des valeurs des Wassolonka et parle également de la pauvreté.

Dans le second opus de 13 titres, Fatoumata Kamissoko parle de la tolérance, parce que, soutient-elle, pour que la paix et la quiétude s’installent dans un pays, « il faut que les gens se tolèrent dans les foyers ». Elle dénonce aussi dans cette seconde œuvre musicale la mauvaise conduite de certains chauffeurs et fait des plaidoiries, en faveur de la condition féminine, la protection des enfants contre les abus de pouvoir domestiques.

Dans ce double-album, Fatoumata Kamissoko utilise le rythme « Kassa » où se rejoignent le Djembé, tambours, balafon, n’goni, guitare…

L’auteure a déjà à son actif deux autres albums « La Guinée » qui a lancé sa carrière musicale et « Sindi fé », parus respectivement en 2007 et 209.

Avec son premier opus, la star de la musique guinéenne a obtenu en 2007 entre autres, les prix du « meilleur artiste de l’année’’ et la « chanson populaire de l’année » et meilleure composition musicale lors de la première édition du « micro d’Or ».

Même si la musique reste la sève nourricière des artistes,  le directeur général du Bureau guinéen du droit d’Auteur (BGDA), Pépé Koivogui, attire l’attention sur le phénomène de la piraterie qui prend de l’ampleur sur les œuvres artistiques. Reconnaissant que la piraterie est un phénomène planétaire qui sévit le marché africain, y compris la Guinée. Le patron du BGDA rassure que « toutes les dispositions sont prises pour freiner ce phénomène parce que soutient-il, déjà les voleurs crient aux voleurs ».

« La lutte contre la piraterie déclenchée par les autorités à tous les niveaux, se poursuit et nos marchés seront assainis’’, conclut-il.

 

Aliou BM Diallo

+224 622 254 564


contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*