vendredi , 6 décembre 2019

Condamné à 119 millions GNF, Kouyaté réplique : « Même un franc, je ne paierai pas »

L’ex-Premier ministre guinéen et président du Pedn Lansana Kouyaté a confié qu’il ne payera aucun franc suite à sa condamnation mardi 11 mars dernier en appel au paiement de plus 119 millions de francs guinéens pour « non assistance à personne en danger » dans le procès qui l’oppose à Ibrahima Sory Cissé, administrateur civil en service à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), rapporte un médium guinéen.

Selon « nouvelledeguinee », M. Kouyaté est très amer.

« Même un franc, je ne paierai pas. Même si c’est une Cour de justice internationale, je ne paierai rien », promet Kouyaté, cité par notre confrère.

Pour l’ex-allié du parti au pouvoir au second tour de la présidentielle de 2010, « c’est une justice aux ordres ». Et de crier à la « manipulation ».

A l’en croire, « c’est une manœuvre politique orchestrée par le parti au pouvoir d’Alpha Condé ».

« C’est le RPG qui est derrière tout ça. C’est le RPG qui manipule », a répliqué Lansana Kouyaté qui, selon notre confrère, se trouvait du côté de la Suisse quand le verdict de la Cour d’Appel de Conakry tombait.

Pour les faits, Kouyaté, écrit notre confrère, dit ne rien se reprocher.

 » Quand il y a eu l’accident, j’ai donné 30 millions par humanisme. Je ne connais ce monsieur ni d’ Adam, ni d’Eve », a enfin déclaré l’ancien numéro un du gouvernement de consensus.

Son avocat, Me Danfakha, contacté par Espace fm, a indiqué que « les voies de recours ne sont pas encore épuisées ».

Pour Me Touré de la partie civile, interrogée par Mediaguinee, « faire recours est un droit du citoyen. C’est son droit de se pourvoir en cassation ».

Selon nos informations, la Cour d’Appel a condamné Lansana Kouyaté au paiement de plus de 119 millions de francs guinéens (principal: 104 millions GNF et 15 millions GNF de dommages et intérêts).

Récemment, un tribunal de Conakry a condamné à cinq ans de prison assortie de mandat d’arrêt deux anciens ministres du gouvernement Kouyaté (Ousmane Doré de l’Economie et Mahmoud Camara de l’Agriculture) pour détournement de 13 milliards de francs guinéens dans l’affaire projet coton.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*