mardi , 16 juillet 2019
Flash info

Prévention des conflits : l’APAC-Guinée s’y met aussi !

L’Association des professionnels africains de la communication (APAC) Guinée a regroupé jeudi des journalistes et représentants d’ONG, à l’occasion d’un atelier de restitution, pour évoquer les conclusions d’un atelier de formation auquel elle vient de prendre part à Kindia.

Pour un petit rappel, ledit atelier s’est tenu  du 20 au 24 février, sur renforcement des capacités des femmes  en  prévention et gestion des conflits  en Guinée. Un thème que l’association juge ‘’d’actualité’’ dans la mesure où les conflits naissent çà et là dans la sous-région.

Pour l’APAC-Guinée la tenue d’une telle rencontre dans la capitale des agrumes s’expliquait par le fait que la Guinée en tant que pays membre de l’espace CEDEAO tente de prendre le devant pour prévenir et gérer les conflits.

Au cours de la réunion de restitution, la présidente de l’APAC-Guinée Hawa Kamille Camara a déclaré que  le but visé est de permettre à l’ensemble des acteurs conviés de profiter et de pouvoir appliquer les recommandations dans leur travail quotidien.

Mme Oumou Khairi   Chérif   qui représentait l’APAC-Guinée à l’atelier de Kindia a indiqué   qu’il a été organisé par Search For Common Ground avec l’appui du PNUD. Il a regroupé 30 femmes venues des secteurs public et privé et des médias (APAC et AFJ). Quatre grands thèmes ont été débattus. ‘’Comprendre le conflit, La situation des conflits dans l’espace CEDEAO, Les outils d’analyse des différentes formes des conflits, Les causes, les étapes et les styles’’.

Le 2è thème portait selon Mme Chérif, sur « La gestion des conflits et la médiation », le  3è sur « Les rôles des acteurs et organes de médiation des conflits et des mécanismes  d’alerte précoce, les rôles des femmes dans la prévention et  la résolution des conflits, le cas de la Mano River Union » tandis que le 4è thème portait sur « La justice transitionnelle, la participation des femmes dans la consolidation de la paix et de la résolution 13-25 qui concerne l’équité ».

Selon la conférencière, les conflits sont soit interpersonnels,  intra-personnels, intergroupes ou intercommunautaires. Elle cite comme causes à ces différents conflits, les ressources naturelles, les besoins psychologiques et les  valeurs culturelles.

Sériane Théa
+224622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*