vendredi , 22 février 2019

Poème : Guinéenne, dans tes bras, serre-la bien ton homonyme (Facély II Mara)

Poème dédié à la Guinéenne à l’occasion de la Journée Internationale de la Femme célébrée le 8 Mars.

 

GUINEENNE …

Guinéenne, ma bonne Guinéenne de ma big petite « Guinè »
Une fois encore vers toi je me tourne joyeux pour te glorifier
Impressionné que je suis  et serai par ton aimable courage !

Nulle page des lointaine et récente histoire de ton homonyme
En ton absence fut écrite en lettre de diamant par tes amis.
En ta présence bien au contraire fut elle pyrogravée à jamais !

Nul dirigeant de ton beau pays qui compte quatre chambres
N’a tenté de t’omettre dans la gigantesque et salutaire œuvre
Engagée par lui pour y faire régner durablement l’opulence !

TU …

Tu sais bien que je sais et qu’ils savent tous ou qu’ils soient
Une source gratuite de vie restes tu tout comme l’air et l’eau !

PEUX…

Partout, je sais que tu sais, tu répands dans les quatre chambres
En toute beauté et générosité ta chaude et douce sueur sucrée
Utile et indispensable à ton homonyme toujours en marche !

Xénophile, je sais que tu sais que tu retiens sous tes toits frais


DEPLACER …

Dans ton beau pays tel le miel l’abeille de la gentille Cisséla
Enormément d’êtres humains au destin égaré à leurs yeux!
Présente dans les ethnies les attachant les unes aux autres
L’être en face de toi est uniquement un semblable sans odeur
Auquel sa place dans le véhicule lui donnes de gaieté de cœur !

Contente es tu ensuite d’avoir insulté sa couleur et son odeur !

En maman au cœur rempli de fleurs et de colombes blanches
Restes tu, souviens toi, un illustre Monument en toute saison

LE …

La véritable gardienne du véhicule aux quatre chambres !
Et pour ce véhicule as mis et mets tout en œuvre afin que

MONT …

Mosquées, églises, marchés, écoles, hôpitaux, fours à pain
Omelette, hôtels, chiens, chats, pigeons, arbres fruitiers
Ne soient abandonnés de force de par leur faute à eux
Tous ces semeurs nocturnes de troubles et de perturbations !

GANGAN …

Guinéennes, ma guinéenne, dans tes doux bras serre bien
Assise tantôt debout tantôt mais jamais en position couchée
Notre précieux Bien commun à nous tous, à moi, à lui, à toi
Guinée la belle ! Guinée le futur dragon ! Guinée l’africaine !
Active et proactive dois tu continuer de demeurer là dedans
N’ayant alors pour rôle que faire faire déplacer le Mont Gangan !

Par Facély II Mara

Conakry, le dimanche, 02 février 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*