lundi , 28 septembre 2020

Cellou Dalein Diallo : « Des moyens ont été engagés pour déstabiliser l’UFDG »

De retour d’une tournée en Moyenne Guinée, Cellou Dalein Diallo, président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), était samedi au siège de son parti pour faire un compte rendu de sa tournée à ses militants.

Selon le chef de file de l’opposition, à l’intérieur du pays, les citoyens sont plus déterminés aujourd’hui que jamais pour la victoire de sa formation politique à la présidentielle de 2015. « Grâce à votre confiance et à votre foi, aujourd’hui, l’UFDG est plus fort que jamais. Des gens qui étaient avec le RPG ou d’autres partis, ont décidé de rejoindre la véritable force d’opposition capable de dire halte à Alpha Condé », a déclaré l’opposant, ovationné par ses militants.

Poursuivant, l’ancien Premier ministre a affirmé que la thèse de la disparition de l’opposition avancée par le président Alpha Condé n’est pas confirmée sur le terrain. « Il s’est trompé. L’UFDG est plus fort aujourd’hui qu’à la veille des premier et second tours des élections présidentielles de 2010 ».

Pour l’ancien Chef de gouvernement, Alpha Condé pensait que l’UFDG est un parti fragile qu’on pouvait détruire en 6 mois. « Il s’est trompé. Il était sûr qu’à partir de janvier 2011, il aurait détruit l’UFDG et l’opposition guinéenne. Des moyens ont été engagés pour déstabiliser le parti, pour semer des contradictions à l’interne, pour harceler les responsables du parti, pour débaucher certains, tout a été fait par le RPG », a-t-il révelé.

Devant plusieurs centaines de militants et responsables de la formation politique, il a attribué cette force incarnée par son parti à l’engagement de ses militants.

Parlant de son périple à l’intérieur du pays, il a noté avec satisfaction un changement de comportement chez les administrateurs territoriaux qui, autrefois, lui interdisaient les stades, les places des martyrs et les voies publiques. « Nous avons droit à tous les honneurs des préfets et des sous-préfets. Ils ont autorisé l’utilisation des espaces publics pour notre accueil. La fausse note, c’est dans la localité de Tamagaly où le sous-préfet est le dernier des sous-préfets. Il est d’une autre ère », a-t-il dit.

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564
contact@kaloumpresse.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*