vendredi , 21 février 2020
Flash info

En détresse, un militant de l’UFDG dégaine: « à cause de Cellou j’ai pris une balle dans mes reins. Il n’a donné que 100 000 fg » (environ 10 euros)

Assis, Thierno Saidou Barry peut paraître comme tout homme sain et sauf. Mais en réalité, ce jeune de 27 ans est obligé de marcher à quatre pattes.

 

Et il se déplace ainsi depuis plus d’une année. La cause ? Il est paralysé par une balle que la police lui a tirée dans les reins lors d’une des manifestations de l’opposition.  C’était en 2012 à Dar-es-Salam quand les opposants marchaient contre Lounceny Camara, alors président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

 

Paralysé et sans emploi, Thierno Saidou est dégoûté par les politiciens notamment Cellou Dalein qu’il considère désormais comme son ancien leader.  » Il n’y a que de faux opposants en Guinée « , grommelle Barry. C’est  » l’ingratitude  » des politiciens qui le rend surtout amer.  » Je ne suis plus dans la politique, je demande aux bonnes volontés de m’aider à recouvrir ma santé « ,  plaide l’ancien militant de l’UFDG.

 

Au micro de Guinéenews©, Thierno ne cache pas sa déception contre le président de l’UFDG.  » Depuis qu’on a tiré sur moi, Cellou Dalein n’est venu ici qu’une seule fois…Imaginez, il n’a donné que 100 000 FG. Ce qui ne peut même pas faire guérir un simple palu. Et pourtant, c’est à cause de lui que j’ai perdu, et mes membres et mon travail « , se plaint le jeune.   » Peut être si c’était Sydia ou Lansana Kouyaté, ils allaient m’assister. Mais avec Cellou, je n’ai aucun espoir« , estime Barry.


En quête de militants, c’est le parti FIDEL – l’un des nouveaux sur la scène politique – qui s’active depuis quelques mois pour la cause du jeune paralysé. Le leader de ce parti, Mohamed Lamine Kaba entend organiser une conférence de presse en vue de mobiliser des fonds pour évacuer Barry.  » Si le battage médiatique n’abouti à rien, nous allons solliciter une mobilisation parlementaire en faveur de ce jeune. De toutes les façons, c’est à cause de ces députés de l’opposition qu’il a tout perdu », indique l’opposant extraparlementaire qui dit être à une œuvre humanitaire.  » Il n’est pas obligé de devenir un militant de notre parti. Nous  nous intéressons à lui parce que nous avons trouvé qu’il se trouve dans une situation pathétique « , dit-il.

 

Ne pouvant plus supporter la cherté de la vie à Conakry, les parents de Thierno Saidou avaient finalement décidé de ramener leurs enfants à Tougué, leur préfecture d’origine. Mais sur conseil du président de FIDEL, sa mère a décidé de laisser jouer sa dernière chance. La semaine prochaine, elle et son fils pourraient donc faire la Une des médias locaux. Et ils seront à l’Assemblée dans l’espoir dans l’espoir d’obtenir une solidarité parlementaire.  » Même si chacun des 114 députés donne 100 000 FG, ça pourrait faire l’affaire. La balle est logée dans le corps du jeune, il faut impérativement  l’évacuer si on veut le rétablir « , alerte le politicien.


Source: Guineenews.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*