dimanche , 23 février 2020
Flash info

L’insensible réaction de la Directrice générale de l’hôpital Donka

Des élèves du lycée de Donka ont manifesté leur colère mercredi suite au décès d’un de leurs camarades à l’hôpital national Donka. Les informations qui ont fait sortir les manifestants de leurs gonds soutiennent que le défunt est mort faute de traitements appropriés, dû à la pauvreté de ses parents.

 

Plusieurs sources indiquent que les médecins auraient exigé 2 millions de francs guinéens alors que ses parents n’ont eu que la moitié. Il était déjà trop tard. Les élèves ont violemment réagi à cette nouvelle en érigeant des barricades et en jetant des projectiles dans la cour de l’établissement hospitalier.

Alors que les médecins de ce CHU tentent non sans peine de convaincre et de dégager leur responsabilité dans cette situation, la directrice de l’hôpital, Fatou Siké, déplore simplement l’attitude des élèves. « Chaque jour il y a beaucoup de gens qui meurent ici. Si tous les parents devaient réagir comme ça…’’, a déclaré la patronne de l’hôpital Donka au micro de nos confrère de Radio Guinée.

 

Ailleurs la directrice générale aurait rapidement promis d’enquêter et de situer les responsabilités de ses services dans la mort du petit Moussa Mara. Dame Siké, non. Elle s’est contentée de fustiger  »le manque de civisme » dans le comportement des élèves.

 

Fatoumata Kéita

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*