dimanche , 31 mai 2020

Conakry : les manifs contre une panne électrique auraient fait 1 mort

Les émeutes enregistrées mardi matin contre l’absence prolongée de courant dans certains quartiers de la banlieue de Conakry auraient fait au moins un mort et plusieurs blessés, selon de sources indépendantes contactées par Kaloumpresse.com.

 

Dans plusieurs quartiers de la haute banlieue de Conakry, depuis quelques jours, les citoyens ne décolèrent pas face au manque criard du courant électrique. Depuis lundi 10 février des manifestations spontanées sont enregistrées dans les quartiers de Sonfonia, Cimenterie, Baïlobaya, Kéitaya, Kountia, Lansanayah-barrage, Dabompa et Tombolia. Ces zones sont plongées dans une obscurité depuis plusieurs mois suite à une panne électrique à Sonfonia.

 

Laye Kouyaté, chargé de communication de l’EDG a déclaré la semaine dernière sur radio Espace fm que les travaux de réparation étaient en cours. Il n’avait avancé aucune date pour la fin du dépannage.

Ce mardi, plusieurs manifestants ont érigé des barrages sur l’axe Tombolia – Dabompa, pour dénoncer « le délestage intempestif » dans leurs quartiers.

 

Les forces de l’ordre ont usé des gaz lacrymogènes pour disperser les mécontents. Au moins une personne aurait été tuée et plusieurs  autres blessées, selon nos informations. Des chiffres non encore confirmés par les autorités gouvernementales, encore moins hospitalières.

 

Deux sources jointes par notre rédaction affirment que c’est un Pick-up de la gendarmerie qui a fauché  la victime, un jeune-homme. Il est mort sur place. Selon une autre source, le siège de la Société Électricité de Guinée (EDG) à Kountia a été vandalisé.

D’autres informations à prendre avec prudence font état d’au moins deux morts à Tombolia. Pour l’heure c’est le blackout du côté du gouvernement.

On sait seulement que le gouverneur de la ville de Conakry, Commandant Sékou Resco Camara, est sur le terrain pour faire régner l’ordre.

 

Aliou BM Diallo
+224 622 254 564

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*