mardi , 23 juillet 2019
Flash info

Fodé Oussou Fofana : « Que Alpha Condé publie les résultats des audits ! »

La formation du gouvernement dit de « mission », le cabinet présidentiel, la démolition des habitations à Coyah, la menace du chef de l’Etat de publier les audits, les échéances électorales en vue, étaient entre autres sujets au menu de l’Assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG le samedi 8 février dernier. Le président du parti, Cellou Dalein Diallo étant absent du pays depuis quelques semaines, c’est son vice-président, le Dr Fodé Oussou Fofana, qui a animé le meeting. Rétrospective.


Devant plusieurs centaines de militants, M. Foafana a d’abord dit sa déception suite à la composition du nouveau gouvernement. Selon lui, le gouvernement de mission annoncé a donné naissance à un gouvernement de campagne. Pour le député de l’UFDG, la composition de la nouvelle équipe gouvernementale va à contresens dans la mesure où la tendance est à la diminution des charges de l’Etat à travers le monde.

 

« Nous, ce n’est pas ce que nous souhaitons. Nous avons aujourd’hui deux gouvernements. Le gouvernement de monsieur Said Fofana composé de 34 ministres et le gouvernement de la Présidence composé de 16 ministres. Ce qui fait au total 50 ministres. Chez nous, on constate, chaque fois que quelqu’un est mécontent, il devient ministre. Je ne sais pas comment expliquer qu’on enlève quelqu’un de son poste de ministre pour le nommer ministre d’Etat ».


Selon le vice-président de l’Union des forces démocratiques de Guinée, les Guinéens doivent se serrer encore la ceinture en 2015. Conséquence de la mauvaise gestion des autorités actuelles. « Vous devez vous apprêter parce que vous n’avez ni eau, ni électricité. La Guinée sera dans la misère et dans la précarité », a-t-il prévenu.


Audits

 

S’agissant de la démolition des maisons à Coyah, acte que le président Alpha Condé avait fustigé, Dr Fofana estime que le président de la République refuse d’assumer ses responsabilités. « Il (Alpha Condé, ndlr) dit qu’il n’a pas donné l’ordre de casser les maisons. Il dit qu’on ne doit pas casser les maisons sans indemniser les gens. Mais leurs maisons sont déjà cassées. Qui a donné l’ordre de démolir les maisons des citoyens de Coyah ? », s’est-t-il interrogé, tout en promettant de poursuivre ce sujet.

 

L’un des temps fort du meeting aura été son intervention sur les audits annoncés par Sèkhoutoureyah. En faisant allusion aux menaces proférées par le Chef de l’Etat, Fodé Oussou Fofana a donné le feu vert à ce dernier de procéder à la publication des résultats des audits. « Il faut les publier ! Qui est contre la publication de ces résultats ? Personne ! S’il a les résultats, il n’a qu’à les publier ».

 

M. Fofana pense au contraire que si des audits sont menés de manière objective et indépendante, le pouvoir pourrait être épinglé. Pour lui, l’opposition parlementaire va jouer son rôle pour clarifier certaines gestions. « Croyez-moi, nous sommes des élus du peuple, nous allons prendre des dispositions pour demander au Président Alpha Condé de nous dire ce qu’on a fait de l’argent de Palladino. Des 700 millions de dollar de Rio Tinto, ce qu’on a fait de l’argent de l’Angola, comment la Guinée a été gérée de 2010 à 2014. On nous expliquera pourquoi l’usine de Fria a été fermée, Pourquoi l’usine Nestlé est partie, pourquoi BHP Billiton et Vale sont partis. On nous expliquera pourquoi nous sommes dans la misère et la précarité. On nous expliquera comment l’argent qui a été donné à l’ex-coordinateur d’EDG a été géré. On nous expliquera de ce qu’on a fait de tout cet argent, car l’argent de la Guinée n’appartient pas à un seul individu, il appartient au peuple qui paye les impôts. Et, le peuple a le droit de savoir de ce qu’on a fait de son argent. C’est ça aussi notre mission. C’est ce que nous allons faire avec conviction et détermination ».


Élections


Pour le vice-président de l’UFDG, l’accord du 03 juillet 2013 prévoit que les élections communales et communautaires se tiennent dans le premier trimestre de 2014. A ce titre, il a exigé que la date de ce scrutin soit fixée avant la fin du mois de mars 2014. « Si les élections ne sont pas organisées, il faut qu’on nous dise pourquoi on n’a pas organisé les élections communales et communautaires ».


En s’exprimant sur l’échéance électorale de 2015, l’honorable Fodé Oussou Fofana a invité les militants à mieux se préparer. Il dit être convaincu qu’aucun autre parti ne peut gagner au premier tour de la présidentielle de l’année prochaine si ce n’est son parti. Toutefois, il a souhaité en cas de second tour, que tous les candidats de l’opposition soutiennent le candidat du parti d’opposition. « C’est comme ça qu’on peut gagner ces élections, et je suis convaincu que l’UFDG va les gagner ».


Aliou BM Diallo

+224 622 25 45 64

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*