mardi , 23 octobre 2018

Guinée : une opposition extra-parlementaire en gestation

Une nouvelle formation est en gestation au sein de l’opposition guinéenne. Elle est constituée des partis n’ayant pas de députés à l’Assemblée nationale. C’est en tout cas ce qu’a constaté notre reporter ce lundi à Conakry.

 

En attendant de donner une dénomination officielle à ce groupe de partis d’opposition, les initiateurs se contentent pour l’heur de l’appellation « l’opposition extra-parlementaire’’.

 

Une source proche de cette entité politique a confié à Kaloumpresse.com qu’un nom lui serait attribué très prochainement. Le nom « Front Républicain pour l’alternance politique en 2015 (FRAP)’’ circule déjà dans certains milieux.

A l’occasion de la première réunion des membres, Dr Faya Milimono, leader du parti Bloc Libéral et membre fondateur, explique que la rencontre du jour ne consiste pas à  créer une opposition extra-parlementaire. Car ajoute-t-il, cette opposition existe déjà de par la constitution.

« L’objectif aujourd’hui, c’est comment l’organiser pour qu’elle soit efficace. C’est dans ce cadre là que les concertations ont commencé », dit-il. L’opposant rappelle qu’il y a des partis au parlement qui constituent l’opposition parlementaire. La constitution a prévu qu’il y ait une opposition parlementaire et une opposition extra-parlementaire. Donc, « nous ne sommes pas une structure qui vient prendre la place à une autre opposition. Nous venons travailler en complément avec d’autres structures qui existent dans le cadre de la formulation d’une plate-forme qui puisse redonner au peuple de Guinée un espoir », a tenu à rassurer le docteur.

Cette première entrevue avec les partis politiques composant cette opposition, dont l’Union nationale pour le renouveau (UNR) dirigé par Boubacar Barry, l’UFD de Mamadou Baadiko Bah, et le Boc Libéral dirigée par Dr Faya Milimono, a débouché sur la réflexion selon laquelle il est important d’avoir des membres  »loyaux, crédibles » inspirant » confiance », afin  « qu’une alternative crédible soit présentée au peuple de Guinée à l’horizon 2015 ».

Boubacar Barry dit  »Big Up » soutient qu’il y a une panoplie de partis politiques qui sont concernés par ce dispositif. « Vous verrez que c’est ouvert à l’ensemble des partis de l’opposition représentés pour le moment à l’Assemblée nationale, parce que nous parlons pour le moment de l’opposition extra parlementaire, mais sachez que l’opposition est une et indivisible, elle travaille dans la même dynamique pour favoriser le changement que nous souhaitons positif pour la Guinée », rassure monsieur Barry.

Des points de divergence avec l’autre camp ? « C’est peut être la vision, les objectifs, les démarches, peut être la façon de faire la politique, ou la façon de communiquer. Mais sachez que nous sommes un et indivisible. Nous pouvons être tous dans la même marmite, avoir les mêmes objectifs mais s’exprimer de manière différente », a conclu le leader de l’UNR.

 

La prochaine réunion du  »FRAP » est prévue la semaine prochaine, à Conakry.


Aliou BM Diallo
+224 622 25 45 64

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*