samedi , 8 août 2020

L’UFR déjà en ordre de bataille à quelques mois des municipales

Veillée d’armes au siège de l’Union des forces républicaines de Sidya Touré. Le parti compte rafler une part importante de circonscriptions électorales aux prochaines échéances électorales.

 

Samedi 25 janvier, au siège de l’UFR à Matam, le leader du parti Sidya Touré a appelé à une mobilisation totale pour infliger au RPG la défaite la plus cinglante de son histoire aux prochaines élections communales et communautaires.

 

L’ancien Premier ministre a annoncé dans son meeting une série de réformes qui sera entreprise au sein du parti afin de l’adapter aux réalités et favoriser une victoire épatante aux prochains scrutins.

 

« Sidya Touré a expliqué les raisons de la restructuration du Parti qui va bientôt commencer après avoir tirer les leçons des dernières élections législatives et bien avant les communales », rapporte un communiqué posté sur le site de l’UFR. « Il a exhorté les militants à choisir, à cette occasion, des responsables dynamiques, engagés, disponibles et capables de défendre à tous prix les intérêts du parti ».

 

Crédité de dix députés à l’Assemblée nationale, l’UFR dirige un groupe parlementaire qui compte aussi les députés  du RDIG de Jean Marc Telliano et du PGRP de Ibrahima Sila Bah. Le Groupe Parlementaire « Alliance Républicaine »  vise entre autres à « rassembler tous les citoyens attachés à l’idéal d’unité, de démocratie, de paix et de développement, consolider la démocratie et à maintenir la Nation guinéenne une et indivisible ».

Mamady Fofana

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*