mardi , 19 novembre 2019

Davos : Alpha Condé appelle à un partenariat contre la corruption

Le Président Alpha Condé est invité au Forum Economique Mondial pour promouvoir le développement économique de la Guinée, en faisant de ses ressources naturelles un levier pour bâtir une croissance diversifiée et inclusive. Le Président Condé est accompagné de M. Kerfalla Yansané, récemment nommé Ministre des Mines.

Aujourd’hui, en tant qu’intervenant principal sur la session The Future of Extractives, aux côtés de l’économiste américain Jeffrey Sachs et de l’Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement Helen Clark, le Président Condé s’est exprimé sur les défis du secteur minier. Il a souligné l’enthousiasme croissant à l’échelle mondiale pour un changement d’approche, et une plus grande prise de conscience que l’inégalité est la principale menace à la stabilité dans le monde entier.

Selon le Président Condé, il est vital de promouvoir le dialogue entre toutes les parties prenantes qui sont essentielles pour parvenir à des solutions durables à long terme : les gouvernements, les entreprises extractives, et les communautés.

Le Président Condé a également indiqué : « notre expérience montre que, bien que la plupart des juridictions des grands places financières se disent dans les mots favorables à la lutte contre la corruption dans les pays en développement, deux ont démontré par les actes un engagement fort et sérieux. À cet égard, je dois exprimer les profonds remerciements de ma Nation aux États-Unis et à la Suisse, qui ont déjà fait d’énormes contributions à l’effort de lutte contre la corruption dans mon pays ».

Surtout, le Président Alpha Condé a déclaré qu’« en fin de compte, repousser la corruption va nous permettre d’assurer un meilleur avenir pour les Guinéens, mais cela signifie aussi une justice renforcée pour mieux protéger les intérêts des citoyens et des entreprises, et un environnement plus stable et adéquat dans lequel les investisseurs peuvent générer des profits pour leurs actionnaires. C’est le partenariat que nous envisageons pour la Guinée aujourd’hui, et pour les générations futures de Guinéens ».

Alors que la Guinée a amélioré son image au niveau international et a entamé la phase II de sa transformation basée sur des investissements directs étrangers massifs et de haute qualité, les investisseurs ont exprimé leur confiance dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest riche en minerais. Depuis 2010, la Guinée a réussi la transition démocratique, la stabilisation macro-économique, et les réformes clés dans les domaines de la sécurité et de la transparence.

La Guinée attire de nouveaux investissements. Le récent accord de 5 milliards de dollars d’investissements des Émirats Arabes Unis a envoyé un signal fort à la communauté des investisseurs que la Guinée est ouverte aux affaires. La Guinée vise des partenariats pour le long terme, qui doivent aller au-delà de la promotion des investissements. L’objectif final est d’améliorer directement la vie des populations et de consolider la stabilité – en créant des infrastructures, des emplois, en renforçant les compétences, l’éducation et la santé dans tout le pays. Le secteur minier doit servir au développement local et social de la Guinée.

En plus des interventions en sessions plénières, le président Alpha Condé tiendra plusieurs rencontres bilatérales avec des partenaires, notamment Helen Clark, Administrateur du Programme des Nations Unies pour le développement, José Manuel Barroso, Président de la Commission européenne, Aliko Dangote, Président et CEO de Dangote Group, et Lakshmi N. Mittal, Président et CEO d’ArcelorMittal.

Le Bureau de Presse de la Présidence

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*