mercredi , 19 juin 2019

Gouvernement: des jeunes font leur entrée…

Le suspens qui entourait la nomination du nouveau gouvernement est désormais levé, avec la restructuration intervenue lundi, par la nomination de 34 ministres, pour composer ce gouvernement dit de mission.

Dans cette nouvelle structure, une dizaine ministres ont été repêchés, dont certains reconduits dans leurs fonctions, tandis que d’autres ont changé de ministère. C’est le cas du porte-parole du gouvernement Albert Damantang Camara, qui garde le portefeuille de ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Idem pour le ministre délégué à la Défense nationale Abdoul Kabèlè Camara, qui a été confirmé dans ses fonctions. Madifing Diané de la Sécurité et de la Protection civile a bénéficié lui aussi de la même chance d’être gardé à son poste par le président Alpha Condé.

Autres ministres reconduits dans leurs fonctions, ceux des départements de la Pêche et de l’Aquaculture ainsi que des Droits de l’Homme et des Libertés publiques. Moussa Condé et Kalifa Gassama Diaby dont il s’agit ont des défis à relever avec la question des droits de l’Homme et celui de la Sécurité, qui sont des questions qui reviennent fréquemment autour de la table.

Toujours au nombre des ministres repêchés, nous avons le ministre des Affaires étrangères Lonsény Fall. Diplomate chevronné, dont le retour n’a pas surpris les observateurs. M. Fall étant considéré comme l’un des piliers de l’équipe sortante, pour avoir joué un rôle non négligeable dans le retour de la Guinée dans le concert des nations.

Il ne faut pas non plus occulter Kerfalla Yansané, nouveau ministre d’Etat chargé des Mines et de la Géologie. Celui qui fut depuis 2010 ministre de l’Économie et des Finances, fait partie en effet des hommes de confiance du président Condé.

Pour ce qui est des nouvelles figures de ce gouvernement, il faut noter le cas de Jacqueline Sultan, nommée à la tête du ministère de l’Agriculture. Ainsi que Makanéra Kaké, nouveau chef du département de la Communication. Ce cacique du RPG-arc-en-ciel, s’est illustré par ses sorties dans les médias, quand il s’agit de défendre la cause de la mouvance présidentielle.

Le ministère de la Santé et de l’Hygiène publique a enregistré également la nomination d’un nouveau chef, en la personne de Dr Rémy Lamah. Quant au ministère de la Fonction publique, c’est Sékou Kourouma, qui a la charge de conduire dorénavant les affaires dans ce département.

Autre nouvelle figure, c’est le cas du ministre des Travaux publics et de l’Urbanisme, en la personne de Mohamed Traoré.

L’entrée dans ce gouvernement de jeunes cadres du parti au pouvoir, dont Moustapha Naité, qui se retrouve à la tête du ministère de la Jeunesse et Domani Doré, qui prend les fonctions de chef de département des Sports est un fait à souligner.

Ce gouvernement compte trois ministères délégués, dont celui de la Défense, celui du Budget le ministère délégué des Guinéen de l’étranger.

Depuis l’annonce de la restructuration gouvernementale par le chef de l’Etat guinéen, les conjectures allaient bon train dans la capitale. Chacun y allait de son commentaire, et l’opinion pariait sur un chamboulement, qui allait donner lieu au départ de la quasi-totalité de l’ancienne équipe. Mais, cela n’a pas été en fait le cas.

Xinhua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*