samedi , 20 juillet 2019

Kory Kondiano invite les députés de l’opposition à regarder le pouvoir autrement

Le président de l’Assemblée nationale est entré pleinement dans ses fonctions. Mardi il a souhaité que l’institution qu’il dirige développe une bonne relation de collaboration avec le pouvoir exécutif.

Claude Kory Kondiano craint-il un éventuel blocage institutionnel entre les pouvoirs exécutif et législatif ? A la cérémonie de passation de témoin entre le Conseil national de transition et la nouvelle assemblée nationale, il a égrainé ses objectif non sans procéder une courte sensibilisation des députés de l’opposition. Extrait de ses propos.

 

« Nous devons commencer par les priorités. Nous allons nous pencher sur tout ce que nous héritons du CNT. Hadja Rabiatou, ma sœur m’a passé tout de suite le flambeau. Nous allons prendre en charge les textes qu’eux, ils n’ont pas pu examiner, nous allons les examiner le plus rapidement possible. La priorité des priorités c’est de nous installer évidemment. On va essayer de restructurer l’administration, nous allons essayer de voir avec le personnel, comment relancer les activités de l’Assemblée Nationale.


La troisième assemblée doit chercher à innover. Pour innover il faut que nous puissions le faire avec le personnel humain en place. Il y a un travail à faire à ce niveau. Avoir une idée de l’effectif qui est à l’Assemblée et faire en sorte que l’on puisse restructurer. Définir les postes et les profils. Et veiller à ce que dans le choix qu’il y ait adéquation entre les profils et les  postes qui sont disponibles. Il faut l’indépendance des députés. L’indépendance des députés permet au fond un dialogue intelligent entre l’exécutif et le législatif.


Cela ne veut pas dire qu’on va se donner à tout temps des coups des poings entre  l’exécutif et le législatif ! Non ! Mais c’est grâce à un dialogue intelligent entre les deux institutions et nous allons y veiller pour que nous exercions ces travaux parlementaires dans l’indépendance. L’exécutif est déjà ouvert à cette autonomie totale de l’Assemblée par rapport à lui. Donc je voudrais rassurer le peuple de Guinée que tout se passera bien ».

Mamady Fofana

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*