dimanche , 8 décembre 2019

Perchoir de l’Assemblée : Pourquoi Doré aussi s’est désisté à la dernière minute…

Alors que sa candidature pour la présidence de l’Assemblée nationale était attendue par bon nombre d’observateurs, Jean-Marie Doré, a surpris plus d’un en optant pour l’abstention. Il dit avoir pris cette décision pour éviter d’être source de problème au sein d’une opposition « aphone ». Interview.

 

Kaloumpresse.com : Que vous inspire cette cérémonie inaugurale de l’Assemblée nationale ?


Jean-Marie Soumaoro Doré :
Je suis content que l’ambiance qui prévaut à l’ouverture de la session soit une ambiance de fraternité, et avec vous les journalistes, un peu indisciplinés (rire) parce qu’on vous dit de vous assoir vous ne vous asseyez pas.  Je souhaite que la suite des travaux prouve que la Guinée va toujours aller de l’avant et que notre pays gagne. Ce n’est pas la victoire d’un parti, mais la victoire du peuple de Guinée.

 

Vous vous êtes abstenu au moment du vote alors que vous étiez annoncé comme candidat. Pourquoi?

Oui ! Il y a eu des comportements au sein de l’opposition.

Des comportements ? Soyez explicite.

Des comportements au sein de l’opposition qui font que je n’ai pas voulu être un facteur d’aggravation de ce comportement fâcheux, inapte à la gestion de groupe divers. Ce qui arrive à l’opposition, c’est sa faute. C’est la faute de certains qui croyaient qu’ils peuvent tout manipuler, tout organiser à leur niveau, alors que ce niveau n’est pas très bien pensant.

Je n’ai pas voulu ajouter au désordre, un plus grand désordre. C’est pourquoi je me suis abstenu pour qu’on ne m’attribue pas la responsabilité de ce désordre. En une semaine, monsieur Cellou est candidat, et puis c’est son parti qui est candidat, c’est monsieur Fodé Oussou Fofana qui est présenté, après c’est monsieur Baïdy Aribot, puis c’est madame Anne-Marie Fofana. Comment on peut gérer comme ça ? Moi je suis un homme structuré. Quand je prends position, je la garde. C’est pourquoi je suis au Centre. Parce que les gens de la périphérie vont à la direction cyclone. Moi je suis au centre. Le centre ne bouge pas.

En clair vous n’avez pas voulu être source de problème ?

Je n’ai pas voulu partager la responsabilité de ce désordre qui a désorganisé l’opposition, qui l’a affaibli et qui l’a rendu presque aphone, inerte et inintelligente.

Êtes-vous intéressé par la vice-présidence ?

Oui ! Il ne faut pas laisser le parlement dans les mains des gens non expérimentés. Sinon en d’autres temps, si on avait bien fait pour qu’un homme comme Sidya, Kouyaté ou Doré ou je ne sais qui soit président, on n’avait pas besoin d’avoir un supplétif comme vice-président. Mais l’Assemblée telle que je la vois venir, il faudrait peser sur ses pulsions pour veiller à ce qu’il n’y ait pas de désorganisation dans le fonctionnement des institutions. L’Assemblée a un rôle important dans un  régime présidentiel parce que le gouvernement est un petit outillage de travail du président. C’est l’Assemblée qui est libre de son expression et de son mouvement. Il faut veiller à ce que cette assemblée soit utile, porteuse d’espoir pour le peuple de Guinée qui en attend tellement.

Donc Jean-Marie Doré doute de la carrure du nouveau président de l’Assemblée ?

Si vous avez des problèmes avec le nouveau président, je vous laisse la responsabilité.


Mais lorsque vous estimez que si Sidya Touré, Lansana Kouyaté ou Doré était président on n’aurait pas besoin d’un supplétif comme vice-président que voulez-vous dire ?

J’ai cité les gens que je connais.

Et le cas du président Claude Kory Kondiano ?

Je n’ai pas à le juger. C’est un militant du RPG et moi je ne milite pas au sein du RPG. Je milite au sein de l’opposition que je connais bien. Donc il ne faut pas m’amener des problèmes que je cherche à éviter. Aujourd’hui, la Guinée a besoin de se renouveler et de bien baliser la voie sur laquelle va vers le progrès. C’est très important.

Propos recueillis par Élie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*