mardi , 21 août 2018
Flash info

Un Guinéen invente une pompe industrialisée africaine

Aguibou Barry, citoyen de la Préfecture de Labé, a libéré son génie créateur en fabriquant une pompe à irrigation dont l’objectif est de diminuer le calvaire des femmes maraichères. A motricité humaine, cette pompe est dotée d’un brevet d’invention N0 12441 de l’Organisation africaine de la propreté intellectuelle (OAPI) à la date du 23 avril 2004.

 

Cet homme qui a déjà expérimenté cette pompe depuis 2008 à Labé où il réside. C’est une pompe qui aspire 8 mètres de profondeur avec un débit de 3.000 litres d’eau par heure. Selon le technicien, cette pompe peut refouler jusqu’à 15 mètres de hauteur et 100 sur un terrain plat.

Le matériel agricole est composé d’un segment, de pistons, de tuyaux d’aspiration, de colliers, de cylindres et d’un système qui permet l’aspiration de l’eau à partir d’un puits ou d’un cours d’eau. Tous les objets qui composent cette pompe sont fabriqués en Guinée. Unique en son genre en Afrique, cette pompe à eau permet d’assurer la desserte à partir des puits, des rivières, des marigots et forages. C’est grâce à cette invention africaine, le problème d’irrigation dans les zones d’exploitation agricole est résolu. Déjà, actuellement, beaucoup de femmes du monde rural saluent cette invention qui les a permis d’alléger leur corvée.

Ce génie, à travers son ONG FAPEL (Fabrication de pompes à eau à Labé), est en partenariat avec la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) qui lui a permis d’installer 105 pompes en 2008 et 45 pour l’année 2013 dans le pays.

Pour sa participation au développement de l’industrie guinéenne, Aguibou Barry, avec son ONG, a d’autres partenaires que sont le FIDA (Fonds international pour le développement agricole), le PACV (Programme d’appui aux collectivités villageoises), les particuliers et les groupements maraichers.

Après avoir été reçu par le Président de la République, le Pr Alpha Condé, le 10 mai dernier à Sékhoutouréya, Aguibou Barry a sous les instructions du chef de l’Etat, bénéficié de l’appui des Départements de l’Agriculture, de l’Environnement, la Jeunesse et le Service national d’aménagement des points d’eau (SNAPE). Toute chose qui a permis à ce technicien d’améliorer la qualité de son œuvre qui devient désormais la première pompe industrialisée africaine. « Quand j’ai rencontré le Président de la République, le Pr Alpha Condé, il a mis à disposition trois départements ministériels pour pouvoir me suivre techniquement avec l’appui du SNAPE. Ce qui nous a permis d’aboutir à cette nouvelle technologie sur le plan national et africain. Parce que c’est la première pompe industrialisée africaine faite de matériel inoxydable. Car les pompes qui viennent sont européennes et asiatiques » a dit Aguibou Barry qui entend poursuivre cette œuvre afin de satisfaire toute la population guinéenne et cette pompe serve les autres pays de la sous-région : « Mon ambition est d’installer une usine de fabrication de pompe au Fouta afin de permettre à toute la population d’y accéder. Nous travaillons actuellement avec les partenaires techniques et avec l’appui du chef de l’Etat, nous parviendrons à l’installation de cette usine ».

Mediaguinee

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*