samedi , 15 décembre 2018

Mamadou Sylla à propos de la vice-présidence de l’Assemblée : « Ma demande est tout à fait légitime »

Personnage clé sous le régime Conté, Elhadj Mamadou Sylla semble encore regagner en force avec Alpha Condé.  Pour preuve, fort de la de trois députés sur la liste du RPG, l’homme n’hésite plus de proférer des menaces à l’encontre du régime en place.

 

Mamadou Sylla est catégorique. Il lui faut la première vice-présidence du parlement. La requête tarde à tomber dans de bonnes oreilles à Sèkhoutoureyah. Mais pour l’allié du RPG, comme il l’a confié à Continental FM, sa demande n’est pas de la mer à boire puisqu’il a injecté plus d’un milliard de francs guinéens dans la campagne du RPG Arc-en-ciel. « Si je dis que je dois prendre la deuxième place, je pense que c’est une demande qui est tout à fait légitime. C’est légal ».

 

L’ancien président du patronat guinéen est sûr que sa demande n’est pas « un crime ». Disposant de trois députés sur la liste du parti au pouvoir, Sylla menace de voter le candidat de l’opposition à la présidence de l’Assemblée s’il n’obtient pas gain de cause.

 

Il accuse le président Alpha Condé de maintenir un suspense sur son exigence. Ce qui, selon lui, donne des arguments de chantage à d’autres partis alliés.

 

« Rapidement, il (Alpha Condé, NDLR) devait répondre. Tant que ça perdure, d’autres vont dire c’est comme ça. Tous ceux qui ont un député sont en train de sortir leurs griffes. Chacun dit vouloir deux ministres ou tel nombre de chefs de cabinet. Tout ça parce que ça trainé. Sinon aujourd’hui on serait à l’hémicycle, puis c’est terminé. Maintenant, si tout le monde demande quelque chose au président, finalement, je ne sais pas qui il va nommer lui-même ».

 

Fatoumata Kéita

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*