lundi , 16 décembre 2019

L’absence du PEDN à l’Assemblée va affecter l’opposition, selon Dalein

Déjà en minorité par rapport à la mouvance présidentielle, l’opposition craint que l’absence des deux députés du Parti de l’espoir pour le développement national (PEDN) n’affecte encore de plus sa présence à l’hémicycle.

 

Le premier à reconnaître cette réalité est l’opposant Cellou Dalein Diallo. Pendant une conférence de presse tenue mardi à Conakry, le chef de file de l’opposition guinéenne a souhaité un changement de décision au sein de l’instance dirigeante du PEDN.

 

Il a souhaité que le président de ce parti Lansana Kouyaté et de secrétaire nationale Dialikatou Diallo siègent aux côtés des députés de l’opposition dans le parlement pour permettre à l’opposition de réduire l’écart. Selon l’ancien Premier ministre et président de l’UFDG, les discussions se poursuivent avec le PEDN pour parvenir à cette finalité. Même si, d’après les membres de l’opposition républicaine, chaque parti est souverain dans ses prises de décision.

 

« Bien qu’étant dans la même alliance, chaque parti a l’autonomie de décision. Nous ne pouvons pas forcer la main à un membre de notre alliance s’il estime qu’aucune condition permettant l’organisation d’élections n’a été posée », a dit Jean-Marie Doré de l’UPG. « Je pense que le moment venu, le PEDN pourra se joindre à nous, mais dans l’immédiat il estime qu’il n’y a pas eu d’élections ».

 

Fatoumata Kéita

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*