lundi , 23 septembre 2019

Présidence de l’Assemblée nationale : Jean-Marie Doré assène des coups à Kory Kondiano

L’ancien Premier ministre guinéen de la transition et président de l’Union pour le Progrès de Guinée, Jean Marie Doré, est candidat à la présidence de l’Assemblée nationale. Une ambition qui l’amène à tacler le candidat du pouvoir au même poste.

 

Dans une interview accordée à Guineenews, le leader de l’UPG affiche clairement son ambition. « Je ne parle pas des autres partis politiques, mais je vous dis que je suis candidat », indique Doré, tout en mettant en valeur ses capacités intellectuelles, physiques et politiques pour représenter l’institution parlementaire.

 

Dans la même interview, Doré dit avoir regretté l’attitude de Claude Kory Koundiano, candidat du pouvoir au poste de président de l’Assemblée nationale qu’il accuse d’avoir été la fois membre du Bureau politique de son parti l’UPG et militant du RPG.

« Kory a créé avec nous l’UPG. Mais je ne souhaite pas commenter ce sujet. Cela me gêne. Il était membre du bureau politique de notre parti et en même temps militant du RPG. La loi interdit formellement l’appartenance à deux partis. La charte des partis politiques est catégorique. C’est une vieille affaire que je ne veux pas commenter », affirme Jean-Marie Doré.

 

« C’est un honneur pour lui d’avoir été membre fondateur de l’UPG mais nous avions regretté qu’il soit en même temps chez nous qu’au RPG. Il ne faut appartenir qu’à un seul parti. Ce n’est pas lui qui nous l’a dit. Mais quand nous l’avions su, on lui a dit de choisir. C’est ainsi qu’il est parti au RPG. Mais il est parti après nous avoir montré qu’il est un membre actif de notre parti ».

Mamady Fofana

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*