samedi , 23 février 2019

Presse : Kadiatou Touré, lauréate 2014 du Prix Hadiatou Sow

Le jury du Concours doté du Prix Hadiatou Sow, organisé par l’ong féminine Alliance Femmes et Médias (AFEM), a rendu son verdict jeudi en désignant Mlle Kadiatou Touré, journaliste à la télévision nationale, comme meilleure journaliste féminin de l’année.

La cérémonie de remise du trophée s’est déroulée à la Maison de la presse de Guinée, sise à Cloyeah, en présence de quelques diplomates et représentants de plusieurs associations de presse publique et privée.

D’entrée de jeu madame Monique Curtis, présidente de l’AFEM a placé l’évènement dans un contexte de célébration des femmes dans leurs salles de rédaction, leurs studios et leurs bureaux. Elle a attiré l’attention des invités sur l’importance de lancer une réflexion sur la situation des femmes dans les médias  pour une certaine permutation organisationnelle  et réglementaire.

Selon Monique Curtis,  cet événement est aussi un moment collectif de leur action d’évaluation de leur engagement, pour la promotion de la gent féminine. « Le monde des médias a plus de femmes, mais rares sont celles qui occupent les postes de responsabilité », a-t-elle dit. « Pour plus de 200 organes de presse y compris les médias d’État, on compte seulement 7 femmes qui occupent des postes de responsabilité. Le prix Hadiatou Sow  est aussi une démarche pour permettre de découvrir au grand public les talents de nos consœurs a  l’intérieur de leurs rédactions’’, a rappelé la présidente.

Pour sa part, Germaine Mangué, représentante du Ministre de la communication a salué la qualité de l’organisation de cette troisième édition du prix  Hadiatou Sow. Avant d’encourager les femmes journalistes à effectuer un travail de professionnalisme, afin de mieux s’imposer dans les différentes rédactions.

L’ambassadeur de France en Guinée, Bertrand Cochery, a souligné qu’il n’y a pas  de liberté de la femme sans liberté de la presse. Les deux vont de pair et concourent à la consolidation de la liberté en Guinée.

La récipiendaire, Mlle Kadiatou Touré, a exprimé ses sentiments de gratitude à l’endroit de ceux qui l’ont soutenu dans ses études et dans sa jeune carrière. « Je dédie ce prix à ma mère qui m’a mise au monde , qui a tout fait pour que je réussisse. Je remercie aussi tout ceux qui m’ont accompagnée durant la réalisation  de ce grand reportage intitulé : « Mine de kintiya,  à la découverte des adolescents otages  de l’or » , a dit la lauréate.

Pour réaliser ce reportage, Kadouatou Touré a dû effectuer deux voyages dans la localité de Kintiya dans la préfecture de Siguiri où elle a passé la nuit avec des villageois, partagé le même repas et passer la journée avec eux. Elle a également encouragé ses consœurs à participer d’avantage aux prochaines éditions du Prix Hadiatou Sow pour leur permettre de comprendre a peu prés le poids, le courage de persévérer et le respect des ainés.

Présente à la cérémonie de remise du trophée de cette année qui est d’ailleurs le seul, Mme Hadiatou Sow a félicité les organisatrices du concours pour l’hommage fait à toutes les femmes, mais surtout à celles qui, avec des moyens limités, réussissent.

 

On rappelle que 9 femmes journalistes des médias guinéens avaient postulé cette année dans trois catégories dont la presse en ligne, la presse écrite, la radio et la télévision.

Zézé Enema Guilavogui
+ 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*