samedi , 7 décembre 2019

Van Damme déclare 2014 l’année de l’espoir en Guinée

Philippe Van Damme, Chef de la délégation de l’Union européenne a encouragé les Guinéens lundi à rester optimistes à la veille du nouvel an « plein d’espoir ». « Si 2013 a été difficile pour l’Europe et la Guinée, on voit que la lumière est au bout tunnel, tout espoir est permis », a déclaré le diplomate européen à la presse.

 

Le patron de la Délégation de l’UE pense que cet espoir que les Guinéens doivent caresser est nourri par le 11è Fonds européen de développement (FED) dont le montant total n’est pas encore connu mais qui, selon toute vraisemblance ne devrait pas être « inférieur » au 10è FED. Rappelons que ce 10è FED qui sert de référence était de 174,3 millions d’euros, couvrant la période 2008-2013.

 

Mais en attendant de connaître le volume du fonds qui sera mis à la disposition de la Guinée pour la période 2014-2020, Van Damme invite la Guinée à accroitre sa capacité d’absorption et à fournir des efforts dans la gouvernance.

 

Législatives, Forum d’Abu Dhabi, Conférence de l’OCI: Tous encourageants

 

L’autre aspect sur lequel le représentant de Bruxelles à Conakry fonde l’espoir est l’organisation récente de trois évènements majeurs. « 2012, comme 2013 a été difficile. La grande différence avec mon bilan de l’’année dernière est que nous terminons 2013 sur une lueur d’’espoir, une dynamique positive qui s’articule sur trois dimensions significatives. Les élections législatives, la conférence d’Abu Dhabi et la Conférence des ministres des Affaires étrangères de l’’OIC », a énuméré le diplomate. « Ce sont des signes positifs de ce que 2014 pourrait nous amener ».

 

Selon Philippe Van Damme, les élections législatives ont certes été émaillées d’irrégularités. Mais ce scrutin, dit-il, constitue un tournant décisif en dépit des manquement. « Personnes ne dira que les élections ont été parfaites, mais s’il y a quelqu’un qui a gagné ce sont les citoyens guinéens ». Il a souhaité que l’Assemblée nationale serve d’espace pour la revue des accords et autres lois électorales.

 

S’agissant de la conférence des investisseurs tenues à Abu Dhabi aux Émirats Arabes Unis, Van Damme est catégorique. Le rendez-vous a a été un « succès ». Pour lui, la participation du monde des affaires à ce forum n’’est pas une fin en soit, « mais un début de quelque chose ». Il estime toutefois qu’il faudra répondre aux attentes des partenaires en créant des conditions propices à l’investissement. « La Guinée peut compter sur l’Union Européenne pour bénéficier de son appui pour créer un climat indispensable aux investissements », a-t-il émis.

 

La conférence des ministres des Affaires étrangères de l’OCI aura aussi selon Van Damme un évènement majeur fruit du climat apaisé que le pays connait depuis quelques temps. « Avec cet apaisement politique, une dynamique économique positive se met en place. Je pense que la Guinée trouve sa place dans le concert des Nations. La Guinée devient un acteur positif de stabilisation de la sous région. Ceci dit nous sommes au début d’’un processus ».

 

Elie Ougna et Sériane Théa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*