samedi , 23 février 2019

Guinée : La tête des gangs mise à prix 5 millions GNF

La police guinéenne a promis vendredi la modique somme de 5 millions de francs guinéenne (un peu plus de 700 dollars US) à tout informateur qui permettrait de mettre hors d’état de nuire un de ces nombreux gangs qui sévissent dans le pays.

C’est au lendemain de la publication du décret du président de la République portant statut particulier de la police que l’annonce a été faite. Toute personne qui fournirait des informations crédibles permettant d’arrêter un gang en Guinée empochera 5 millions de francs guinéens, selon les autorités de la police, qui ne donnent  cependant aucune garantie sur la sécurité de leur source.

La Guinée a été secouée récemment par de nombreux crimes tous aussi crapuleux les uns que les autres. Le derniers cas en date est celui du responsable de la communication du ministère de l’Économie et des Finances Mohamed Ghuissein assassiné à son domicile à Conakry. La promesse de la police commence justement par celui qui permettrait d’arrêter les présumés assassins de ce fonctionnaire du département de l’Économie.

En plus de cette mesure, le ministre de la Sécurité et de la protection civile Madifing Diané a annoncé d’autres solution visant à réduire le taux de criminalité en Guinée. Il est désormais interdit l’usage des feux d’artifices de 17 h à 6 h du matin sur l’ensemble du territoire national sauf sur autorisation spéciale des communes, et aucun criminel mis aux violons ne se libéré dans des conditions floues.

 

Pour arriver à un résultat probant, la police souhaite la coopération des citoyens. « Vous ne serez jamais de magiciens à la recherche des criminels. Ceux qui parlent, ceux qui critiquent ont autant de responsabilités que nous dans cette lutte contre la criminalité. Les bandits vivent dans les secteurs, les quartiers et les communes », pense le ministre.

 

Apparemment dépassées par les meurtres les autorités guinéennes avaient dit ne pas écarter l’hypothèse de faire recours au service de l’armée pour assurer la sécurités de la population.

 


Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

—————————–

Note de la Rédaction : Photo d’archives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*