dimanche , 21 octobre 2018

Elle n’est pas surprise par la décision de l’opposition

Quand certains pensent que l’opposition n’a fait que maintenir le suspense sur sa participation ou non à l’Assemblée nationale, la directrice de campagne du parti au pouvoir pendant les législatives croit le contraire.

La directrice de campagne du RPG Arc-en-ciel, Dr Marie Kenneth Guilavogui, a confié vendredi n’avoir pas été surprise quand l’opposition a décidé de siéger au parlement.  « Cette annonce de l’opposition républicaine n’est pas une surprise », a-t-elle déclaré, remerciant au passage la démarche des ambassadeurs de la CEDEAO à Conakry qui, au fort moment de l’attente, avait fait le tour des QG des mouvances politiques pour inviter chaque partie à la raison.

 

 

« La démarche du collège des ambassadeurs africains en République de Guinée est salutaire parce qu’ils ont essayé de leur faire comprendre (membres de l’opposition républicaines, NDLR) et de les sensibiliser à rejoindre l’Assemblée Nationale », a dit Dr Guilavogui dans un entretien exclusif avec Kaloumpresse.com.

« Les diplomates ont également entrepris la même démarche en venant vers le RPG Arc-en ciel pour nous demander tendre la main à l’opposition », a-t-elle ajouté. « Je pense que c’était une bonne initiative ».

 

Faisant le point sur le boycott du Parti de l’espoir pour le développement national, Marie Kenneth Guilavogui estime que  le gouvernement guinéen avec à sa tête le président Alpha Condé avait la lourde charge d’organiser les élections législatives. Et qu’il appartenait aux députes élus de siéger ou pas. « La participation à l’Assemblée n’est pas une obligation », a-t-elle souligné. « Les partis qui refugieront de siéger auront le compte à rendre à leurs bases ».

La directrice de campagne du RPG Arc-en-ciel a invité les députés issus de leur parti à « resserrer les rangs et à regarder dans la même direction ».

Cet appel est lancé au moment où des informations font état de division au sein du parti présidentiel à cause de la personne de Claude Kory Kondiano désignée par certains militants dont en premier le Chef de l’Etat, pour présider le parlement.

« Claude Kory Kondiano  à la tête de l’Assemblée nationale serait une avancée positive parce que c’est un homme intègre. Vu les postes qu’ils a occupés, son bagage intellectuel, sa gestion, son intégrité, sa sagesse et son exigence, il rassure », a-t-il souligné.

Zézé Enéma Guilavogui
+224 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*