jeudi , 21 novembre 2019

La Guinée élue à la présidence du CMAE de l’OCI

La Guinée a été élue lundi par les membres des délégations de l’OCI pour présider le Conseil des ministres des affaires étrangères de l’organisation islamique.

 

La première vice-présidence est revenue à la Palestine tandis que la 2è et la 3è Vice-présidences sont respectivement revenues au Soudan et au Bangladesh. Le Djibouti assume les fonctions du rapporteur.

 

Le représentant de la Guinée à ce poste, le ministre d’Etat chargé des Affaires étrangères, François Louncény Fall exprimé les sentiments de gratitude du peuple de Guinée pour cette marque de confiance.

 

Cependant, Fall a attiré l’attention des délégations sur les préoccupations de l’heure. Préoccupations qui se résument au respect de la dignité des peuples, la paix, la sécurité internationale et le développement.

Il a appelé à l’unité d’action et à un soutien indéfectible à la cause palestinienne pour une résolution globale du conflit et la création d’un Etat palestinien « viable aux frontières sures ». Sur la question, la Guinée reconnait certes que le dernier développement suscite l’espoir. Mais elle pense en même temps qu’il est indispensable de rester vigilant et de garder un œil sur le processus de paix.

« En dépit des progrès, la pauvreté défie notre organisation », a souligné le ministre d’Etat guinéen des Affaires étrangères. « Nous devons focaliser nos énergies sur la résolution des conflits ».

Le ministre Fall a également reconnu des progrès dans plusieurs domaines. Des succès qui, selon lui, n’empêchent pas la pauvreté et ses corolaires de bloquer le processus de décollage économique et social des pays membres de l’OCI. « Il nous appartient aujourd’hui de raffermir notre unité d’action en vue de créer les conditions d’un développement durable et solidaire de nos États. Pour se faire, nous devons focaliser nos énergies sur la résolution des conflits qui, ça et là, assombrissent l’horizon de notre prospérité et de notre stabilité », a martelé François Louncény Fall. « Préserver et consolider la paix, cultiver l’esprit de tolérance, constituent des passages obligés pour l’instauration d’un cadre de dialogue, rempart contre toutes formes de violences.
J’en appelle à tous pour que dans la synergie, nous barrions la route à l’extrémisme, à l’intolérance et à l’ignorance, autant de mots qui alimentent l’islamophobie », a-t-il dit.

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

———


Note : Photo d’archives- François Louncény Fall, Ministre d’Etat guinéen des affaires étrangères

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*