samedi , 16 novembre 2019

« La Guinée gardera pour toujours MADIBA dan son cœur »

Sa sortie médiatique qui lui a permis signifier sa désolation n’aura pas suffit. Le président guinéen Alpha Condé a en effet écrit vendredi à son homologue sud-africain Jacob Zuma pour exprimer sa compassion et celle de la Guinée, au peuple sud-africain et au monde entier, suite au décès de Nelson Mandela. Message…


 

MESSAGE DEPART

DESTINATAIRE :
SEM JACOB ZUMA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE D’AFRIQUE DU SUD- PRETORIA

MONSIEUR LE PRESIDENT ET CHER FRERE,

L’Afrique combattante est en deuil. Avec elle, le monde progressiste tout entier pleure. MADIBA n’est plus. Le père de la nation Arc-en-ciel vient d’être arraché à l’affection des peuples épris de paix, de justice et de liberté.

NELSON MANDELA, le héros de la lutte anti-apartheid, de la défense des causes justes, le symbole du courage, de l’abnégation et du pardon, l’apôtre de la paix et de la fraternité humain de s’en est allé. Il nous laisse une leçon de vie et un motif d’espoir. Son œuvre immortelle prouve à suffisance la capacité de l’homme à s’affranchir des entrailles de la haine pour transcender les épreuves et démontrer que les êtres humains peuvent vivre en harmonie et forger ensemble leur devenir commun. La grande nation sud-africaine qui force aujourd’hui l’admiration est le fruit de son combat.

En bâtissant une société multiraciale basée sur l’égalité et le respect, NELSON MANDELA a engagé son pays dans la voie irréversible du progrès démocratique dans la cohésion. J’ai la ferme conviction que le monde suivra l’exemple de celui qui manque déjà à l’humanité pour bâtir la société de son rêve.

Le peuple de Guinée qui s’était approprié cette lutte héroïque contre l’anachronisme et l’arbitraire, perd ainsi un de ses fils illustres.

En cette douloureuse circonstance, je tiens à vous traduire toute la compassion de la nation guinéenne qui gardera pour toujours MADIBA dan son cœur.

Veuillez agréer, Monsieur le président et cher frère, l’assurance de ma haute considération.

CONAKRY, le 06 décembre 2013

PROFESSEUR ALPHA CONDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*