samedi , 15 décembre 2018

Nelson Mandela un « terroriste » aux USA jusqu’en 2008

C’est en 2008 que les États-Unis ont mis fin à ce que de hauts responsables américains appelaient « une situation assez embarrassante » : le maintien du nom de Nelson Mandela sur la liste des personnes sous surveillance pour terrorisme. Son nom en a été retiré juste avant qu’il ne fête ses 90 ans.

Un cadeau d’anniversaire assez tardif après des décennies d’une politique guère favorable envers l’ancien leader de l’ANC. En 1962, la CIA aurait même contribué à son arrestation grâce à un agent infiltré dans l’organisation communiste. 24 ans plus tard, en 1986, Ronald Reagan, en parfaite harmonie avec la politique de Margaret Thatcher, avait voulu lever les sanctions économiques contre l’Afrique du Sud de l’Apartheid, les jugeant contre-productives, mais le Congrès américain s’y est opposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*