vendredi , 19 avril 2019
Flash info

La Guinée reste toujours dans la catégorie des pays « très corrompus », selon Transparency

L’ONG Transparency International a rendu public mardi son indice annuel de perception de la corruption 2013. Avec une note de 24/100 (0 étant très corrompus et 24 très intègre), la Guinée est classée 150/175 soit 25è pays le plus corrompus dans le monde, 11è en Afrique et 2è dans la sous-région ouest-africaine.

L’explication que donne l’Association guinéenne pour la transparence, contact national de Transparency International en Guinée, est qu’en dépit du progrès réalisé par la Guinée en passant de la 21è place l’année dernière à la 25è place cette année, elle reste tout de même dans la classe des pays « très corrompus ». De ce fait, l’AGT a exhorté les gouvernants à poursuivre les efforts et les mesures nécessaires pour que le pays noue avec le slogan « tolérance zéro » contre la corruption, devienne attractif et sécurisant pour les investisseurs.

 

Dans une déclaration rendue public mardi, cette association a rappelé au président de la République ainsi qu’aux prochains gouvernement et parlement la disposition de la constitution en son article 36 relative à la déclaration de leurs bien avant et après l’exercice de leurs fonctions.

 

« L’AGT encourage le président à renforcer la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption par la création d’un ministère en charge de cette cause », a dit Mamadou Taran Diallo, président de l’association.

 

M. Diallo a en outre invité le chef de l’Etat et la future assemblée nationale à la présentation et l’adoption d’une loi anti-corruption. Il a enfin demandé au gouvernement d’élaborer et d’adopter les textes d’application du Code des marchés publics.

 

Sériane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*