mardi , 20 novembre 2018

La Guinée renouvelle son soutien à la lutte contre les pirateries maritimes en Afrique de l’Ouest

Les travaux du 36ème Conseil annuel de l’Association de Gestion des Ports de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (AGPAOC) et de la 12ème Table ronde des directeurs généraux des Ports ont été officiellement lancés, lundi, 2 décembre dans un réceptif hôtelier à Conakry, sous la présidence du président de la République de Guinée, chef de l’Etat, Pr. Alpha Condé.

Ce 36ème Conseil annuel et la 12ème Table ronde des directeurs généraux des Ports, organisés sous le thème, ‘’Quelle stratégie à mettre en place pour lutter plus efficacement contre les pirateries maritimes, le vol à mains armées et le trafic illicite dans le golfe de Guinée’’regroupant 16 pays membres de l’organisation, ainsi que des organisations internationales partenaires.

Plus de 350 experts portuaires des pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, ainsi que les représentants des organisations internationales partenaires des Ports de la sous-région notamment, l’OIM, l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC), l’Union des Conseils des Chargeurs Africains (UCCA), l’Association de Gestion des Ports de l’Est et du Sud (AGPAES-PMEASA), MOU d’Abuja onttous pris part à la cérémonie d’ouverture des travaux dudit Conseil.

A l’occasion, le président de la République de Guinée a rassuré les uns et les autres face aux réformes déjà entreprises pour la modernisation du Port de Conakry.

‘’Soyez rassuré, du soutient et de la détermination du gouvernement à vous accompagner dans vos lutte car, la piraterie devient aujourd’hui un danger pour nos pays et il est extrêmement important que, tous les chefs d’Etat s’engagent dans cette voie comme nous l’avons fait au Cameroun. Sans la volonté politique, vous ne pouvez pas réussir. Mais, il faut que vous aussi vous acceptez de changer beaucoup de mauvaises habitudes qui sont installées dans nos Ports’’, dira le chef de l’Etat guinéen.

Pr Condé s’est dit très heureux de la tenue de ce 36ème Conseil à Conakry, avant de rappeler que ‘’l’exploitation d’un Port constitue un facteur très important pour le développement d’un pays’’ car, ajoutera-t-il,‘’il assure la quasi-totalité de l’exploitation et importation des produits commerciaux, et en son sein, il crée d’importantes activités pour les jeunes’’.

Le chef de l’Etat a mis cette rencontre à profit, pour parler un peu de certains contrats entre la Guinée et les sociétés étrangères, en ce qui concerne le dragage du Port de Conakry, facilitant le débarquement des gros navires. Ensuite les contrats ferroviaires et miniers, ainsi que les mesures prises pour la valorisation de la pêche dans les eaux maritimes guinéennes.

‘’Malgré l’existence de gens qui ne veulent pas le changement au Port, je rassure le peuple de Guinée que ce changement se fera obligatoirement et le Port de Conakry sera compétitif face aux autres ports de la sous-région’’, a conclu le président de la République, Pr Alpha Condé.

Dans son discours de circonstance, le Directeur Général du Port Autonome de Conakry (PAC), Mamadouba Sankhon a fait savoir, que depuis la création de l’AGPAOC, elle est parvenue à asseoir et consolider durablement les bases d’une concertation régulière et de coopération permanente entre les acteurs portuaires de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, et cela, au delà de toute considération politique et linguistique.

‘’A l’instar des Sessions annuelles de 1988, 1995 et 1998, organisées ici à Conakry, je suis persuadé que cette Session de 2013 apportera sa part de contribution significative dans la solution aux défis que nos Ports sont appelés à relever’’, a attesté le DG du PAC, citant les défis d’infrastructures et d’équipements, de la desserte des pays enclavés, de facilitation des procédures de passage des navires et des marchandises et aussi les défis de sécurité et du sûreté maritime.

Pour sa part, le directeur du Port d’Abidjan, premier vice président du Comité directeur de l’AGPAOC,Yakouba a attiré l’attention des participants en disant,que ‘’s’il ya un secteur où l’Afrique rentre de pleins pieds dans la globalisation, c’est bien le secteur maritime et portuaire car, représentant les 10% du commerce international, 80% des échanges en Afrique se font par les Ports. Nos Ports ont donc l’obligation de se conformer aux normes d’exploitation et d’existence sécuritaire commune à tous les Ports du monde. Nous nous devons donc redoubler d’ardeur au travail’’, a estimé le premier vice président du Comité directeur de l’AGPAOC.

A retenir, que les travaux de ce 36ème Conseil annuel, dont la cérémonie d’ouverture a pris fin par un cocktail offert par le chef de l’Etat guinéen, se poursuivront jusqu’au vendredi, 6 décembre à Conakry.

 


AGP

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*