dimanche , 18 novembre 2018

Fria: Les épouses des employés de Rusal protestent

Les femmes ont pris les rues de la cité minière de Fria tôt hier lundi, pour protester contre l’arrêt des activités de l’usine d’alumine de Friguia, propriété du géant minier russe Rusal, a-t-on appris de sources concordantes.

Cette manifestation survient après la visite d’une délégation gouvernementale conduite par le ministre des Droits de l’Homme Kalifa Gassama Diaby, qui était allé sensibiliser les populations de Fria dont le sort est très affecté depuis l’arrêt de l’usine le 4 avril 2012.

Les populations végéteraient dans la misère, vu que les activités de cette ville tournaient autour de l’usine.

Il faut rappeler que la direction de Rusal avait demandé la validation de sa concession sur la mine de dian-dian, en vue de lui permettre de lever des fonds estimés à 50 millions de dollars devant nécessiter la relance de l’usine.

Le gouvernement guinéen a cédé à cette demande, par la signature d’un accord en décembre 2012 avec Rusal.

Mais à ce jour, la reprise se fait attendre. Ce qui a poussé les femmes de la cité dans la rue ce lundi.

Il faut également ajouter que si au départ l’arrêt de l’usine était motivé par une grève en faveur d’une amélioration des conditions de vie et de travail, la situation a fini par pourrir.

Et au jour d’aujourd’hui, la réouverture des installations de Friguia pourrait encore prendre du temps. C’est le moins qu’on puisse dire, car Rusal même pour des soucis de gestion, a décidé de réduire sa production, compte tenu de la baisse des cours de l’alumine sur le marché mondial.

Rusal a dans un communiqué publié récemment indiqué avoir pu réduire ces pertes au 3ème trimestre de l’année en cours, grâce à la fermeture des usines non rentables et la réduction des coûts. Une réduction portant sur près de 300 mille tonnes d’alumine.

XINHUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*