samedi , 8 août 2020

Polémiques autour du départ de la NGR de l’opposition Républicaine

L’atmosphère semble très tendue au sein de la Nouvelle Génération pour la République (NGR). L’annonce du départ du parti de l’opposition Républicaine par le secrétaire général David Camara a suscité une vive indignation auprès de certains militants.

La première voix à riposter est Najette Chaady. Cette militante de la NGR dans la commune de Kaloum, 13è sur la liste nationale du parti aux dernières élections législatives a fustigé lundi 2 décembre une décision qu’elle qualifie d’unilatérale, prise sans consultation préalable de la base.

S’exprimant sur Espace Fm Najette a accusé David Camara de détruire la NGR et prendre son président Ibrahima Abé Sylla en otage. M. Camara n’a rien apporté au parti et j’ai eu du mal à présenter sa tête à Kaloum puisqu’il est méconnu, a dit la dame, très en colère, ajoutant que son élection en tant que seul député de la NGR est « ridicule ».

La Réponse à ces propos de Najette Chaady est venu du principal concerné. David Camara parle plutôt de l’avis d’une militante comme n’importe qui d’autre. « C’est des états d’âmes qui n’engagent nullement le parti », a estimé Camara. Selon le député élu, son accusatrice est furieuse pour la simple raison que le budget de campagne avoisinant 1 milliard de francs guinéens qu’elle avait soumis pour offrir Kaloum à la NGR n’est pas passé comme une lettre à la poste.

« J’ai dit que la NGR se retirait de l’opposition et que la future alliance serait décidée par la prochaine assemblée nationale », a réitéré le secrétaire général, déplorant une « intervention qui ressemble a de la rébellion ».

Ces attaques et contre-attaques surgissent alors que le président du parti est plongé dans un silence absolu.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*