lundi , 9 décembre 2019

Guinée : vers la quinzaine de la sensibilisation sur le VIH/Sida

La quinzaine de la sensibilisation sur le VIH/SIDA aura lieu en Guinée du  30 novembre au 15 décembre prochain sous l’appellation « Unité 15 », a annoncé mardi le Réseau guinéen des associations des personnes infectées et affectées par le VIH/SIDA.

Le mouvement « Unité 15 » signifie tout simplement que l’association a 15 jours pour agir ensemble contre le VIH-SIDA et lutter contre la stigmatisation et la discrimination des personnes malades, selon la présidente de l’ong Hadja Fatoumata Binta Diallo.

 

 

Les initiateurs du mouvement appellent à un sursaut national, car comme le souligne Maimouna Diallo, présidente de la Fondation Espoir Guinée (F.E.G.), le Sida n’a pas d’ethnie, religion, d’âge, de sexe, ni de couleur. « Le sida est une maladie grave et tout le monde est concerné ».

 

« Unité 15 » qui est à sa troisième édition appelle à la solidarité. Au delà d’une sensibilisation ordinaire, les membres souhaitent mettre l’accent sur la dimension humaine de cet événement. « Notre lutte aujourd’hui est que les gens puissent reconnaitre qu’ils ont cette maladie, c’est à dire leur statut sérologique. Notre combat, c’est contre la stigmatisation », a dit Maïmouna Diallo. Selon elle, la stigmatisation tue plus que le VIH/SIDA. « Une personne qui est rejetée par sa famille, ses proches peut abandonner  son traitement et peut aller à l’échec  thérapeutique, c’est pourquoi depuis 2011, nous nous sommes engagées pas pour être toujours des bénéficiaires, mais pour être des acteurs aussi », ajoute-t-elle.

Cette année, les fonds recueillis au cours des différentes actions comme celle de la quinzaine de sensibilisation serons versées aux associations de PVVIH pour, pour favoriser l’ouverture d’un centre d’accueil pour la réinsertion des personnes vivant avec le VIH. Ils serviront aussi à l’ouverture d’un centre d’appel et de veille à travers un numéro vert pour la prévention, l’accompagnement et la prise en charge psychosociale. Enfin, un centre d’écoute sera aussi construit.

 

La présidente de la Fondation Espoir Guinée (F.E.G.) estime le taux  de prévalence du VIH/Sida à 1.7% en Guinée.


Sériane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*