lundi , 22 octobre 2018

N’Zérékoré signe un pacte de non agression

La signature du pacte de non agression entre populations allogènes et autochtones a lieu ce mardi à N’Zérékoré, principale agglomération du sud de la Guinée, où des affrontements intercommunautaires avait fait une centaine de morts en juillet dernier.

Ces affrontements qui avaient opposé guerzés et koniankés avaient plongé la région forestière dans un cycle de violences, durant 3 jours.

Le gouvernement avait réussi finalement à contenir ces violences et à ramener le calme dans la province.

Aussitôt des démarches avaient été entreprises en faveur de la paix et la stabilité de la région.

C’est ainsi que cette idée de pacte de non agression a germé dans les esprits. Sur le champ, une cérémonie informelle s’était déroulée réunissant entre les sages des deux communautés belligérantes, autour de ce pacte de non agression.

Et c’est ce mardi que la signature de ce pacte a lieu officiellement sous la supervision des autorités de la province. Une expérience destinée à pacifier la région une fois pour toute. Car des tensions à caractère communautaire, il y en a eu dans les villes de cette région depuis les années 90 jusqu’à maintenant.

Les violences qui ont retenu l’attention se sont déroulées à N’Zérékoré en juin 1991, suite à une élection communale dont la campagne électorale avait viré à l’affrontement entre guerzé et malinké, faisant plusieurs victimes. D’autres affrontements se sont produits dans la préfecture de Yomou, notamment dans les localités de Galakpaye et Saoro, avec à la clé des bilans macabres.

Puis ce fut les affrontements intercommunautaires de juillet dernier, qui se sont soldés par des pertes en vies humaines. Le bilan officiel faisant cas de 99 morts et près de 200 blessés. A cela il faut ajouter les 15 mille sinistrés entrainés par ces violences.

La signature de ce pacte de non agression qui a lieu ce mardi pourrait sans doute contribuer à taire ces tensions intercommunautaires, et c’est le souhait qui anime certainement les signataires de ce pacte.

XINHUA

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*