vendredi , 19 avril 2019
Flash info

Exclusif : La Guinée, premier exportateur frauduleux des nageoires de requins vers Hong Kong

La Guinée – Conakry a été le plus gros fournisseur de Hong Kong en nageoires de requins l’année dernière, selon le dernier rapport de Oceane, la plus grande organisation internationale focalisée sur la conservation océanique et dont les bureaux sont installés en Amérique du Nord, Amérique du Sud et l’Europe.

 

Le rapport qui accable la Guinée a été diffusé mardi à Cape Town, en Afrique du Sud, à la 23è réunion de La Commission Internationale pour la Conservation des Thonidés de l’Atlantique (ICCAT).

Selon ce document dont copie a été transmise à Kaloumpresse.com mercredi, près de 24 pays seraient impliqués dans la pêche aux requins dans l’Océan Atlantique et dans la mer Méditerranéenne, mais qui refusent de déclarer leurs captures.

Au passage, il convient de signaler que Hong Kong constitue un important centre de commerce des nageoires de requins et qu’à ce titre, les données d’importations diffusées par son département de recensements et de statistiques suffisent pour donner une idée sur l’ampleur de cette pêche.

Le document s’appuie donc sur les données fournies par ce service Hongkongais pour dire que la quantité de nageoires de requins en provenance de la Guinée a atteint 49.707 kg en 2012. Nous sommes suivis de la Mauritanie 28.386 kg, les Philippines 24.521 kg. En Afrique, l’Égypte, la Tunisie, la Sierra Leone, le Gabon et le Nigeria accompagnent la Guinée sur cette liste.

 

Au nombre de 15, ces pays forment le groupe des nations n’ayant rien déclaré mais qui ont pourtant exporté des requins. Le rapport nuance cependant leur responsabilité dans cette pêche frauduleuse. Il suppose qu’à défaut de s’être effectuée dans les eaux territoriales des pays incriminés, cette pêche illicite pourrait soit avoir eu lieu dans des eaux internationales avant que les produits ne soient exportés via les ports nationaux, soit par des navires bénéficiant de licences délivrées par ces pays.

 

Au moment où nous diffusions cette dépêche, aucun commentaire n’était immédiatement disponible du côté du gouvernement guinéen sur ce rapport qui place la Guinée en tête du classement des principaux fournisseurs de Hong Kong en nageoires de requins.

 

En attendant, ce commerce permet aux exportateurs d’empocher jusqu’à 700 dollars le kilogramme de nageoires, selon nos informations.

Mamady Fofana
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*