vendredi , 22 février 2019

La Guinée espère atteindre l’objectif « Zéro » avec son nouveau cadre stratégique national de lutte contre le Sida

La Guinée a validé mercredi son nouveau cadre stratégique national de lutte contre les IST / VIH SIDA pour la période 2013-2017. La validation de ce document qui fixe de nouveaux objectifs dans la lutte contre le sida dans le pays a eu lieu en présence du Premier ministre Mohamed Saïd Fona , de la Première dame Hadja Djènè Kaba Condé, des présidents des institutions républicaines, du directeur L’ONUSIDA  pour l’Afrique de l’Ouest  et du secrétaire exécutif du CNLS.

 

Selon Abass Diakité, Secrétaire exécutif du Comité national de lutte contre le sida, le cadre stratégique national de lutte contre les IST  et le VIH / Sida de la République de Guinée s’inscrit dans une perspective de renforcement des acquis de l’accès universel à la prévention, au traitement et aux soins de soutien.

Abass Diakité fait savoir que les principales orientations sont constituées par un plan d’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant, les nouvelles directives de l’organisation mondiale de la santé en matière de traitement antirétroviral, le cadre d’investissement de l’ONU SIDA, le cadre d’action de l’initiative traitement 2015 de l’institution onusienne. Il ajoute à cette liste le nouveau modèle de financement du Fonds mondial de lute contre le Sida, la tuberculose et le paludisme.

Pour le Secrétaire exécutif du CNLS, l’analyse de la situation actuelle de l’épidémie et l’analyse de la riposte de la période passée de 2008-2012, aurait permis de définir 6 résultats impacts, 23 résultats effets et 46 résultats produit en terme de résultats à atteindre à la fin, de la mise en œuvre du CSN 2013-2017.

Le budget total du nouveau cadre s’élève à 2 milles milliards 989 695 376 de francs guinéens soit 459 287 396 USD. « Ce montant est à mobiliser. Bien que le montant paraisse énorme, je ne doute point de la capacité de mobilisation des différents acteurs et partenaires impliqués dans la riposte au Sida », espère Diakité, qui ajoute que la contribution de l’Etat qui est passée de 2,5 milliards GNF en 2010 à 24 milliards en 2013.

 

Les partenaires techniques comme l’ONUSida et le système des Nations-Unies en Guinée, de façon générale, appellent à une synergie afin d’atteindre les objectifs fixés par le document pour les cinq prochaines années. « Il y a eu l’adoption dans votre pays d’un nouveau cadre stratégique national de lutte contre le sida de troisième génération qui sera lancé au cours de ces assises, le lancement du plan national d’élimination de la transmission mère enfant, le lancement du cadre de mise en œuvre de l’initiative « traitement 2015 », et l’adoption des nouvelles directives de l’Organisation Mondiale de la Santé pour le traitement antirétroviral. Cette assemblée générale marque le renouveau de la confiance et du partenariat stratégique entre la Guinée et ses partenaires techniques et financiers et singulièrement celui de l’ensemble du Système des Nations Unies en Guinée’’, affirme le Directeur Régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’Ouest et du centre Dr Mamadou Diallo.

Le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana, fort du soutien qu’affichent les partenaires, espère que « l’objectif zéro » sera une réalité en Guinée avec zéro nouvelle infection en VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au Sida. « La situation actuelle du Sida en Guinée suscite de l’espoir avec la stabilité de l’épidémie qui pourrait se traduire par l’augmentation du nombre de personne sous traitement et la réduction du nombre de décès ».

Zézé Enéma Guilavogui et Elie Ougna
+224 669 04 11 78 
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*