samedi , 20 juillet 2019

Violences dans des écoles à Conakry : L’Etat va porter plainte contre X

L’Etat guinéen va porter plainte contre X suite aux violences enregistrées lundi dans certains établissements scolaires à Conakry après que des enseignants vacataires ont décidé d’aller en grève pour exiger leur prise en charge à la fonction publique, a annoncé le ministre de l’enseignement pré-universitaire Dr Ibrahima Kourouma.

« Nous allons porter plainte contre X pour les troubles qu’ont connu les écoles comme Galéma Guilavogui, l’école d’excellence Professeur Alpha Condé où des vitres, des portes, des fenêtres ont été vandalisées, et certains citoyens ont été blessés », a souligné Kourouma.

Lundi, Conakry a été partiellement paralysée durant la matinée par des mouvements de violences dans certaines écoles suite à un débrayage des enseignants vacataires qui protestaient contre leur non prise en charge. Ils exigeaient aussi le rappel de trois mois d’arriérés de salaires.

La grève avait aussitôt été récupérée par des élèves qui réclamaient à leur tour des enseignants. Par endroits, des manifestants contre le délestage électrique se sont mêlés à la danse. Un tohu-bohu général qui a engendré des bouchons sur l’autoroute Fidel Casto et dans les environs de Lycée Ahmed Sékou Touré (anciennement appelé Lycée Aviation).

« Une plainte sera déposée pour démasquer ceux qui sont à la base », a prévenu Kourouma.

Ibrahima Kourouma a assuré que son département travaille avec celui du Budget pour la prise en charge des enseignants vacataires. Il a toutefois  indiqué que certains exigent de rester à Conakry après leur prise en charge. Une exigence qui ne sera pas forcément honorée, selon lui.  « Nous ne garantissions pas cela. Chacun ira là où le besoin se présentera », conclut-il.

Zézé Enéma Guilavogui
+224 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*