lundi , 14 octobre 2019

Sidya Touré serait-il nostagique de la gestion économique de Dadis?

L’émission Œil de Lynx, de la radio Lynx FM, a reçu ce vendredi comme invité M.Sidya Touré, président de l’Union des Forces Républicaines (UFR). Il est revenu sur l’organisation des élections législatives du 28 septembre dernier et les stratégies que l’opposition républicaine compte adopter pour les futures échéances électorales.

A propos de l’organisation des législatives du 28 septembre dernier, Sidya Touré souhaiterait désormais une Implication de la communauté internationale dans la gestion des bulletins de vote et la distribution des cartes d’électeurs. Histoire, dit-il, d’éviter les fraudes.Il a dénoncé la fraude électorale organisée à Dubreka à travers le vote parallèle. Le chef de secteur dénoncé a été libéré et le militant de l’opposition qui a dénoncé la fraude arrêté. C’est ça la Guinée. On a vu un sous-préfet s’impliquer dans le processus.

Lorsque Alpha Condé accuse les anciens premiers ministres d’être impliqués dans le retard que connaît actuellement la Guinée, la réponse de Sidya Touré est sèche. « Je trouve honteux qu’un gouvernement se compare à ses anciens premiers Ministres. On peut comparer beaucoup de choses. Quand j’étais à la Primature, il y a eu la fourniture d’électricité 24h/24, il y a eu l’accès à l’eau potable. Le PPTE a été initié quand j’étais à la Primature. Le PPTE est une opportunité. Quand vous n’avez pas de recettes intérieures, le PPTE ne vous sert à rien. On ne peut ni emprunter à l’intérieur ni à l’extérieur. En Guinée, nous n’avons pas d’argent et personne n’a confiance en ce gouvernement. Cela fait trois qu’Alpha Condé est au pouvoir, la croissance économique est négative. C’est l’incurie, l’incapacité de l’administration à faire quoi que ce soit pour nous qui est à la base de cet échec. Ce gouvernement est incapable de faire quelque chose. Je ne me reproche rien. D’ici 2015, rien ne changera en Guinée », a déclaré l’ancien Premier Ministre.

Pour Sidya Touré, tout était mieux quand on était dans la transition de Dadis. « Trois ans après, c’est un échec lamentable. Le taux de croissance baisse d’année en année. Peut-être que l’année prochaine nous serons en recessions, c’est-à-dire qu’on aura une croissance négative. Il y a eu la fermeture de l’usine de Rusal-Friguia. Il y a la Sotelgui qui est en faillite. Le Groupe Accor vient d’abandonner le Novotel. Dans un mois, vous trouverez du lafidi au petit dejeuner du Grand hôtel de l’Indépendance », dénonce l’ancien Premier Ministre.

Pour le président de l’UFR, le pouvoir a fraudé pendant les législatives. « Ils ont marqué des buts avec les mains. Ils ont taclé les gens sans que l’arbitre ne siffle. Mais l’arbitre était avec eux. Mais nous ferons en sorte que cela ne se passe plus de cette manière ».

En 2014, à l’occasion des élections communales et communautaires, Sidya Touré pense qu’ il faudrait sécuriser le vote.  « Nous ne l’avons pas fait assez  aux législatives et c’est là qu’on s’est fait prendre. La prochaine fois, nous ferons en sorte qu’il y ait un arbitrage transparent. On ne laissera plus au RPG Arc-en-ciel de donner des instructions au Président de la CENI », promet Sidya Touré.

Sidya Touré a souligné qu’après la publication des résultats définitifs des législatives par la Cour Suprême, on entendra parler de l’opposition républicaine en Guinée.

Guineedirect.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*