lundi , 22 juillet 2019
Flash info

Guinée : l’armée renaît de ses cendres

L’armée guinéenne a célébré vendredi 1er novembre en grande pompe dans toutes les casernes du pays le 55è anniversaire de sa création. A Conakry, les festivités se sont déroulées dans la plus grande garnison du pays, le Camp Alpha Yaya Diallo, sous le thème : « L’armée au cœur de la reforme ».

C’est en présence du Premier ministre Mohamed Saïd Fofana, des membres du gouvernement, des chefs d’Etat majors particuliers, représentants des institutions républicaines, membres du corps diplomatique et consulaire et bien d’autres hauts gradés, sous officiers et hommes de rangs que la fête s’est déroulée.

A l’entame des festivités, le Chef d’Etat major général  des armées, Général Namory Keita a commencé par placer les choses dans leur contexte. Se réjouissant de la célébration sous le thème retenu cette année, Général Kéita a précisé que la grandeur de cette fête est une occasion pour le corps militaire Guinéen de manifester sa joie au peuple de Guinée et au chef de l’Etat le professeur Alpha Condé. Il a ensuite rappelé que la mission de l’armée est de défendre l’intégrité territoriale, veiller sur les institutions et maintenir la paix dans le pays.

L’officier a salué l’engagement du président de la République dans le processus de réforme des forces de sécurité et de défense. Il a particulièrement loué  la mise à la disposition de l’armée des moyens nécessaires et la formation des ressources humaines dont la finalité est la mise en place d’une armée républicaine, en lieu et place d’une armée désorganisée, mal équipée que la Guinée a connue ces dernières années.

Le ministre délégué à la Défense nationale, Me Abdoul Kabèlè Camara a rendu hommage aux pionniers, avant de  rappeler que l’armée Guinéenne fête ses 55 ans d’existence après avoir joué  un rôle important dans le monde. « L’armée guinéenne a fait son chemin et a assumé pleinement ses missions traditionnelles de défense de l’intégrité du territoire et du développement socioéconomique du pays. Elle a aussi participé de façon remarquable aux différentes luttes de libération nationale ainsi qu’aux opérations de maintien de la paix à l’échelle du continent africain », a affirmé Camara, ajoutant que le Chef de l’Etat et les partenaires de la Guinée ont fait de l’équipement, la formation des forces armées Guinéennes ainsi que la rénovation des camps militaires une priorité.

C’est le Premier ministre Mohamed Saïd Fofana qui a clôturé la série des discours. Le chef du gouvernement a appelé les militaires et paramilitaires au respect, à la protection et à l’assistance de la population. Il leur a demandé d’éviter tout acte ou comportement pouvant déshonorer l’uniforme.

 

« Si les forces de sécurité guinéenne, aux premières années de leur existence,  ont assumé leur mission dans la plus grande loyauté, il faut reconnaitre qu’il a été enregistré au cours de la dernière décennie des déviances  qui ont entaché leur réputation, tant sur le plan national qu’international », a reconnu Saïd Fofana. « C’est dans le souci de corriger ces erreurs que le gouvernement a entrepris un vaste programme de réforme du secteur de la sécurité. Cette réforme vise à faire de notre armée une institution militaire républicaine, respectueuse des principes démocratiques, et soumise à l’autorité civile légalement établie », a-t-il souligné.

Le Premier ministre a indiqué que l’ambition des autorités est d’améliorer les capacités d’actions de l’armée afin qu’elle assume sa mission de défense de l’intégrité territoriale. Et qu’elle participe au développement socioéconomique de la Guinée. L’autre objectif visé par ladite réforme, selon Fofana, est de pouvoir répondre positivement aux attentes des institutions internationales en matière de capacité de gestion des crises  et de maintien de la paix. « En deux ans et demi de la réforme du secteur de sécurité, les acquis portent entre autres sur l’amélioration des relations civilo-militaires par le rétablissement  progressif de la confiance, le renforcement de la discipline, l’amélioration du cadre de vie et de travail dans les garnissons ».

Les discours bouclés, la fête s’est poursuivie avec un défilé impressionnant de tous les corps qui composent l’armée guinéenne. Des bérets rouges du très célèbre Bataillon autonome des troupes aéroportées (Bata), au Bataillon chars et blindés, en passant par la gendarmerie nationale, la douane, la police, le génie militaire, l’armée de terre, la marine, l’armée de l’air, les anciens combattants, le public a été gratifié par une démonstration qui rappelle les heures de gloire de l’armée guinéenne et prouve qu’elle renait de ses cendres. Un sentiment de fierté animait l’assistance. Et le moins que l’on puisse dire et que la confiance revient peu à peu entre l’armée et les civils qui n’avaient que de l’admiration pour les militaires.

La fête a été marquée par une prestation artistique riche en couleurs des Amazones de Guinée. Le public qui a effectué le déplacement retenait son souffle par moments pendant les démonstrations de combat des équipes de Judo et de Taekwondo du sport militaire.

Au camp Alpha Yaya Diallo, ce vendredi 1er novembre, la fête marquant le 55è anniversaire de la création de l’armée guinéenne s’est déroulée, tout simplement,  dans une ambiance empreinte de solennité de respect pour l’armée guinéenne.


Par Zézé Enema Guilavogui et Elie Ougna
+224 622 85 68 59
contact@kaloumpresse.com

————————————-

Note de la Rédaction : Cliquer sur la première photo pour visionner toutes les images

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*