vendredi , 18 octobre 2019

Ironie des recours: Le PEDN et l’UFR réclament Macenta

Les partis regroupés sous le label « opposition républicaine » ayant pris part aux élections législatives de septembre dernier ont tous ou presque déposé des recours auprès de la Cour suprême. Des recours qui renferment, dit-on, des preuves irréfutables d’irrégularités qui nécessitent l’annulation du scrutin.

Les meneurs du groupe, l’UFDG, l’UFR et le PEDN sont parmi les derniers à avoir déposé des requêtes auprès de la plus haute instance judiciaire du pays. Mais à analyser de près, des incohérences qui prouvent à suffisance que le groupe affiche une unité circonstancielle se dégagent.

L’Union des forces démocratiques de Guinée reste moins bavard sur les circonscriptions ciblées. Le parti pointe du doigt la Haute Guinée où « le RPG a procédé à de bourrages d’urnes à la soviétique » pour étayer sa thèse d’annulation du vote.

 

Mais à l’opposé, d’autres formations politiques ont tendance à exiger des suffrages supplémentaires. C’est le cas de l’Union des forces républicaines et le Parti de l’espoir pour le développement national. Ces partis ont certes déposé les recours dans les délais requis par la loi, mais ils mettent un accent particulier sur certaines circonscriptions dont ils réclament l’appartenance. Ainsi, la première formation, l’UFR, réclame Boké, Boffa, Matoto, Kaloum, Matam, Dubréka et N’Zérékoré où elle regrette l’annulation de plus de 180 bureaux de vote. Le PEDN pour sa part affirme réclamer les villes de Kankan, Kouroussa, Kérouané, Mandiana, Beyla à l’uninominal et ses « scores à la proportionnelle ».

 

La singularité de leurs recours réceptifs est qu’ils touchent, en plus des circonscriptions déjà citées, celle de Macenta où le candidat du RPG Arc-en-ciel Pépé Toupé a gagné 50,52% des suffrages, devant celui de l’UFR Jean-Paul Siba 13,47%, Andréé Dédé Camara du PDG RDA 10,08%, Bala Koïvogui du PEDN 8,63%.

 

Sans se rendre compte qu’ils se battent sur la même ville, chacun de deux amis de l’opposition républicaine affirment que cette préfecture demeure son fief.


Mamady Fofana
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*