mercredi , 18 septembre 2019

Future Assemblée nationale : GUD ouvre le bal des alliances avec le pouvoir

Le parti Guinée Unie pour le Développement (GUD), crée en novembre 2009, et qui a obtenu un député à la proportionnelle aux récentes législatives a annoncé lundi son alliance avec le RPG Arc-en-ciel dans la future Assemblée nationale.

 

S’adressant à ses compatriotes dans une déclaration, le président de GUD, Dr Sékou Benna Camara (Photo), a tout d’abord remercié ceux-ci pour leur confiance en lui accordant leur suffrage universel lors du scrutin législatif du 28 septembre.

 

Dr Camara pour qui son élection comme député à la proportionnelle de la liste nationale de GUD prouve que les Guinéens, bien que ne parlant pas les mêmes langues, ni les mêmes pratiques religieuses se reconnaissent les uns les autres comme frères et sœurs, promet de mettre son expertise en matière de l’eau et de l’énergie à la disposition de son pays.

 

Alliance  » sans arrière pensée »

 

Le président de Guinée Unie pour le Développement a récolté 19.814 voix sur 3.173.384 suffrages valablement exprimés, soit 0,62%, selon les résultats provisoires de la CENI. En décidant de s’allier avec le parti au pouvoir, il affirme vouloir soutenir le président Alpha Condé qui, depuis sa prestation de serment en 2010 a promis d’apporter du changement dans le quotidien des Guinéens.

 

« Quant la volonté populaire s’est nettement affirmée et que celle-ci n’a rien de contraire aux principes démocratiques, la Guinée Unie pour le Développement GUD (la par ma voix, en me fondant sur les convergences d’idéaux de gestion de la République au bénéfice du seul peuple de Guinée, à laquelle j’avais d’ailleurs déjà souscrit comme conseiller à la Primature, je choisi d’adhérer sans arrière  pensée à la forme de gouvernance prônée par son Excellence Monsieur le président de la République le Pr. Alpha Condé », indique Dr Sékou Benna Camara.

« De grands défis restent à relever. Des paris énormes restent à être gagner au  nom de la prospérité nationale. La Guinée Unie pour le Développement  GUD fait alors le choix d’accompagner le projet  de changement dans la rupture ambitionnée par le président  de la République », renchérit-il.

 

La Cour suprême


GUD fait sa déclaration de soutien alors même que la Cour suprême habilitée à donner les résultats définitifs ne s’est toujours pas prononcée. Et pour son leader, il n’ est pas hors-jeu. Il pense que sa démarche n’influencera pas la plus haute instance juridictionnelle du pays. « Ce n’est pas une manière de d’influencer la Cour suprême, j’ai confiance qu’elle travaillera en toute indépendance  et que le droit sera dit », lance-t-il.

 

A la question récurrente des journalistes de savoir pourquoi une alliance avec le parti au pouvoir maintenant et pas après la décision définitive de la Cour suprême, Dr Camara croit savoir qu’on « peut exprimer sa joie quelque soit le temps ».

 

« J’ai confiance en notre Cour suprême. C’est un choix que nous avons fait. Dire que nous avons basculer dans la mouvance n’a pas de sens. Le choix du président est dépendant des valeurs que je connais en lui. Je suis conseiller à la Primature. J’ai fait mes calculs, mes différences et je l’ai choisi depuis longtemps », soutient-il.

 

Très croyant, le président de Guinée Unie pour le Développement estime que si demain, un membre de son parti est « récompensé par un poste » pour le travail effectué, il ne pourra que dire à Dieu « merci ».

 

On rappelle que le président de GUD est le conseiller chargé de l’énergie et de l’eau auprès du Premier ministre.

 

Seriane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*