lundi , 24 juin 2019

Législatives / Retour de Dadis : le coup médiatique de l’UGDD

Le parti Union  Guinéenne  pour la Démocratie  et le Développement  s’est indigné jeudi face à l’annulation de plusieurs suffrages dans la circonscription électorale de N’Zérékoré, parlant d’une déni de droit de vote a une grande majorité de la population  de cette ville dans le seul but de faire gagner le parti au pouvoir.

Selon Holomou  Koni Kourouma, secrétaire général par intérim de l’UGDD (Photo), la capitale de la Guinée forestière est devenue depuis le vote du 28 septembre, de manière honteuse, une capitale de braquage électoral en plein jour. Pour lui, les fraudes constatées ont pour noms  la distribution biaisée des cartes d’électeurs, le manque ou l’inadéquation du matériel électoral, l’intimidation, les votes multiples et la substitution de suffrages.

 

Il ajoute à celles-là  »le refus catégorique de donner des copies des procès-verbaux  de dépouillement aux représentants des partis politiques outre que le RPG et la transformation des chiffres issus du décompte des votes’.

 »Dans plusieurs cas, les sous-préfets, chefs de quartiers en complicité avec des cadres du RPG, ont carrément transformé les voies des bureaux de vote où l’UGDD a gagné, au profit du RPG comme ce fut le cas à Womey », accuse-t-il. « Au titre de ce procédé de vol on a, à ce jour, prés de 236 procès-verbaux de  bureau de vote annulés à N’Zérékoré soit 67.500 électeurs ou le tiers de l’électorat, ce qui constitue un record inégalé au niveau national », dit-il.

Kourouma souligne, sans dire la source de ses informations, qu’au niveau national le taux de bureaux de vote non pris en compte est inférieur à 1% alors qu’il est de 32% à N’Zérékoré. Raison évoquée par lui, « la volonté du pouvoir en place d’utiliser cette ville martyr comme une variable d’ajustement dans sa volonté d’avoir une majorité à l’Assemblée nationale ». L’UGDD prévient qu’il ferait recours devant la Cour suprême.

Se réclamant favorable aux idéaux du capitaine Moussa Dadis Camara, l’UGDD par le biais de son secrétaire général par intérim, promet de se battre une fois au parlement pour le retour de l’ancien chef putschiste en « convalescence » à Ouagadougou.


Zézé Enema Guilavogui
+224 669 04 11 78
contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*