lundi , 18 novembre 2019

L’opposition exige l’annulation du vote du 28 Septembre, n’eclut pas de reprendre les manifs

L’opposition dite républicaine a appelé vendredi à l’annulation des élections législatives du 28 septembre dernier en raison, dit-elle des fraudes qui ont émaillé le scrutin.

 

Selon les partis membres de l’opposition, le scrutin a été entaché d’irrégularités aussi bien avant, pendant qu’après les élections de la semaine dernière. La fraude massive « s’est traduite par des bourrages d’urnes, des falsifications, substitution des procès verbaux de dépouillement, des omissions importantes d’électeurs,  des rétention de cartes électorales », note le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla.

 

Pour le groupe, il y a aussi eu l’interférence des membres du gouvernement et de hauts officiers de l’armée dans la collecte et la centralisation des votes.

 

Dans une déclaration rendue public vendredi, Sylla a indiqué que « Llopposition républicaine a décidé d’exiger l’annulation pure et simple de ce scrutin en raison essentiellement de l’importance des fraudes constatées et en raison de caractère totalement partial de ce scrutin ».

Les partis affirment ne pas exclure, au cas où leur demande d’annulation ne serait pas prise en compte, de « recourir à toute forme légale de protestation y compris les manifestations sur les places et les voies publiques sur toute l’étendue du territoire ».

 

« Dans cette éventualité, les partis membres de l’opposition républicaine invitent leurs militants et sympathisants, tous les Guinéens patriotes et républicains à rester mobilisés pour répondre le cas échéant à leur mot d’ordre de manifestations dans les prochains jours », lancent-ils.

 

Seriane Théaet Elie Camara

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*