mercredi , 11 décembre 2019

L’opposition rejette les premiers résultats provisoires de l’intérieur du pays

Le collectif des partis regroupés sous la dénomination de l’opposition républicaine a annoncé aujourd’hui sa décision de rejeter les premiers résultats provisoires publiés mercredi nuit par la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

 

La décision de rejeter les résultats a été prise à l’issue d’une réunion d’urgence tenue ce jeudi au siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG). Les circonscriptions incriminées sont celles de Dubréka et de Fria où le RPG Arc-en-ciel a laminé l’opposition en remportant les deux sièges à  l’uninominal. L’opposition estime que c’est l’UFDG qui a gagné à Fria tandis que l’UFR de Sidya Touré a remporté à Dubréka.

 

« Nous avons aussi décidé de retirer nos représentants au sein des commissions de centralisation des résultats parce qu’ils n’ y sont pas écoutés et n’y ont pas droit à la parole », a confié Sidya Touré à la fin de leur réunion.

 

Dans une déclaration publiée hier, l’opposition s’est insurgée contre toute invalidation volontaire et arbitraire de certains PV, l’intervention intempestive des autorités administratives et même militaires dans les locaux des commissions de centralisation des résultats et le bourrage d’urnes dans certaines circonscriptions électorales de la Haute Guinée.

Les partis ont ensuite mis en garde le Pouvoir contre toute tentative de fraude électorale avant de réitérer leur « volonté de s’opposer à tout tripatouillage des résultats sortis des urnes ».

L’opposition « confirme qu’elle défendra chèrement sa victoire électorale acquise au prix de nombreux sacrifices consentis par le Peuple de Guinée », ont-il prévenu dans la déclaration.

 

S’exprimant mercredi à N’Zérékoré, environ 1000 kilomètres au sud de la Guinée, à l’occasion des festivités du 55è anniversaire de l’indépendance de la Guinée, le président Alpha Condé a promis de faire appliquer la loi à tout fauteur de troubles.

 

« Il y a des gens qui menacent que s’ils ne gagnent pas ils vont faire la pagaille. Il n’y aura plus de pagaille. C’est fini, la loi va s’appliquer », a dit le chef de l’Etat dans son discours, relayé par la télévision d’Etat. Condé a appelé au calme et à un sursaut national afin de « faire barrage à tous ceux qui veulent semer les conflits en Guinée ».

 

Il a appelé ses compatriotes à cultiver la paix, l’unité nationale et la solidarité. S’agissant de la période post-électorale qui hante les esprits en Guinée, le président Alpha Condé a promis le calme et la tranquillité. « Après les élections législatives il n’y aura plus de pagailles dans les rues. Le débat se fera à l’Assemblée. N’ayez pas peur de l’après élection. Il n’y aura rien. Ne craignez rien. L’Etat sera là pour assurer votre sécurité », a dit Condé.

 

Sériane Théa

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*