lundi , 10 décembre 2018

Législatives : La publication des résultats provisoires renvoyée aux calendes grecques

Pas de résultats provisoires dans les 72h comme vous l’entendez. La Commission électorale nationale indépendante a indiqué lundi que les résultats provisoires des élections législatives du samedi ne seront proclamés que dès réception du dernier procès-verbal.

La nouvelle pourrait couper le souffle à ceux qui attendaient les résultats du vote du weekend dernier dès aujourd’hui. La CENI, dans un communiqué de presse, vient d’annoncer qu’elle ne saurait passer à cette ultime étape que lorsqu’elle entrera en possession de tous les PV du scrutin.

Selon une interprétation de la loi faite par les Commissaires de la CENI, la loi précise que l’institution doit disposer de « tous les procès verbaux des commissions administratives de centralisation pour procéder au recensement général des votes ». L’argument de l’institution en charge de la gestion des élections est clair. Le délai de 72h pour la publication des résultats provisoires que lui confère la loi ne court qu’à partir de l’obtention des procès verbaux. Et non de la fermeture des bureaux de vote, à 18h, le jour des élections.

 

Le hic dans cette affaire qui pourrait faire rougir l’opposition radicale, et amener d’autres analystes à douter de la crédibilité du scrutin est qu’aucun procès verbal n’est parvenu à ce jour (lundi 30 septembre, NDLR) au siège de la Commission électoral. En tout cas de l’avis de son directeur des opérations, Yaya Kane. On ne peut donc se hasarder à penser à un délai.

 

Le spécialiste des questions juridiques de la CENI, le Commissaire Me Amadou Kébé (Photo) est catégorique sur ce sujet. selon ses propos que Kaloumpresse rapporte in extenso, « si nous nous référons aux dispositions de l’article 89 du Code électoral et à l’interprétation qui avait été donnée en 2010 par la Cour suprême, qui fait jurisprudence en la matière, le décompte des 72h par la CENI ne commencera qu’à partir de la réception du dernier procès verbal ».

 

Selon le directeur du département juridique qui est avocat de profession, la CENI n’a jamais promis de divulguer les résultats tel ou tel jour. « Les déclarations tendant à faire du mardi ou mercredi le jour de l’annonce des résultats provisoires par la CENI ne sont pas fondées. Cela d’autant plus qu’aucune disposition, ni déclaration de la CENI n’a prévu cela », affirme-t-il.

 

Et pourtant, et pourtant, il s’agit là de propos qui sonnent comme un démenti cinglant opposé au directeur de la Communication de la CENI. Pour besoin de rappel, Alpha Yéro Condé avait promis samedi dernier que le démarrage de la proclamation des résultats provisoires allait commencer aujourd’hui.

 

Elie Ougna

+224 622 85 68 59

contact@kaloumpresse.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*